UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

L'ovation de Ronaldo à Old Trafford

En 2003, le Brésilien Ronaldo recevait l'ovation des fans de Manchester United. Mais que sont devenues les stars de ce match ?

Ronaldo félicité par ses coéquipiers du Real Madrid
Ronaldo félicité par ses coéquipiers du Real Madrid ©Getty Images

24 avril 2003, Old Trafford : Ronaldo, le Brésilien, avait décidé d'entrer dans l'histoire. En effet, l'attaquant du Real Madrid CF s'offrait un triplé tellement sensationnel qu'une grande partie du stade se levait pour l'applaudir, y compris les supporters du Manchester United FC. Cela permettait au Real de se qualifier pour les demi-finales de l'UEFA Champions League. UEFA.com fait le point sur les principales stars de cette rencontre.

L'ovation réservée à Ronaldo est l'un des 60 moments légendaires de l'UEFA. Votez pour avoir une chance de gagner des billets pour la finale de l'UEFA Champions League de cette saison.

Retour sur le triplé de Ronaldo
Retour sur le triplé de Ronaldo

1. Ronaldo
Une frappe lointaine, un plat du pied et un tir à la trajectoire déviante. Le Ballon d'Or 2002 faisait parler toute son élégance dans cette rencontre. Ronaldo a marqué plus de 100 buts avec le Real qu'il quittait en 2007 après de nombreuses blessures. Il passait une saison à l'AC Milan puis deux au SC Corinthians Paulista, mais sans jamais retrouver son niveau interstellaire. Ronaldo, ambassadeur de la Coupe du Monde de la FIFA 2014, a déclaré en janvier qu'il pensait à un retour sur les terrains à l'âge de 38 ans.

2. Steve McManaman
McManaman a passé neuf ans au Liverpool FC, mais c'est dans la capitale espagnole qu'il a connu les plus grands succès de sa carrière. Il marquait en finale de l'UEFA Champions 2000 remportée par le Real et gagnait à nouveau le trophée deux ans plus tard. Il était aussi couronné champion d'Espagne à deux reprises avant de mettre un terme à sa carrière avec le Manchester City FC. Depuis, McManaman est devenu ambassadeur de diverses causes, notamment à l'UEFA. Il s'est aussi essayé à divers autres métiers : producteur de films, entraîneur de jeunes et consultant télé.

3. Luís Figo
Ballon d'Or en 2000, Joueur FIFA l'année suivante, vainqueur de l'UEFA Champions League 12 mois plus tard... Figo a toujours connu le succès au cours d'une carrière qui l'a vu passer du FC Barcelona au Real. L'ancien ailier du Portugal a fini au FC Internazionale Milano, puis est devenu ambassadeur à San Siro. En janvier, Figo a annoncé vouloir poser sa candidature à la présidence de la FIFA.

4. Roberto Carlos
Doté d'un pied gauche dévastateur, l'arrière brésilien Roberto Carlos a disputé plus de 500 matches avec les Merengues. Il quittait le club en 2007 avant de partir en Turquie (Fenerbahçe SK), au Brésil (Corinthians) et en Russie (FC Anzhi Makhachkala). Il est ensuite devenu entraîneur, tout d'abord à l'Anzhi, mais sans succès. Il a connu de meilleurs jours au Sivasspor et est aujourd'hui à la tête d'un autre club de l'élite turque, l'Akhisar Belediyespor.

Regardez Zidane au top
Regardez Zidane au top

5. Zinédine Zidane
Personne ne peut oublier la volée de Zidane en finale de l'UEFA Champions League 2002, ni sa prestation moins fameuse en finale de la Coupe du Monde de la FIFA 2006. Il a fini sa carrière sur ce carton rouge reçu à l'Olympiastadion même si, depuis, il s'est illustré sur les terrains dans des matches caritatifs et sur les terrains de futsal. Il est resté au Bernabéu, en tant que conseiller spécial, directeur sportif puis adjoint de Carlo Ancelotti avant de prendre les rênes de l'équipe réserve du Real.

6. Ole Gunnar Solskjær
Difficile de battre les émotions vécues pendant la finale 1999, qui voyait Solskjær entrer en cours de jeu pour marquer le but décisif de Manchester dans le temps additionnel. Le Norvégien a terrorisé les défenses adverses pour Sir Alex Ferguson pendant plus de 10 ans. Il a raccroché les crampons à Old Trafford avant de diriger l'équipe réserve de Manchester puis d'occuper le poste d'entraîneur au Molde FK en 2010, dans son pays. Après avoir remporté deux titres de champion de Norvège, le Cardiff City AFC, alors en Premier League, faisait appel à lui, mais Solskjær ne pouvait empêcher la relégation du club et démissionnait un mois après le début du Championship 2014/15.