UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Alonso expulsé, le Bayern en échec

FC Shakhtar Donetsk 0-0 FC Bayern München
L'équipe allemande a vécu une soirée frustrante à 10 mais a sauvé l'essentiel en fin de match.

Shakhtar 0-0 Bayern ©Getty Images

• Le Shakhtar a résisté au Bayern dans un match sans but à Lviv  
• Xabi Alonso a été expulsé le soir de sa 100e apparition en UEFA Champions League  
• C'était le premier match officiel du Shakhtar depuis leur nul 1-1 à Porto lors de la 6e journée de la phase de groupes  
• Match retour le 11 mars dans la Fußball Arena München

Le FC Shakhtar Donetsk a résisté au FC Bayern München pour son premier match officiel de l'année 2015, les Allemands repartent avec un score nul et vierge trois semaines avant le match retour dans la Fußball Arena München.

Trois jours après son écrasante victoire face à Hambourg (8-0), sa plus large en Bundesliga depuis 1984, les Bavarois n'ont pas trouvé l'ouverture en Ukraine face aux joueurs de Mircea Lucescu malgré une possession de balle largement à leur avantage. Pour son 100e match en Champions League, Xabi a été expulsé.

Le Shakhtar n'avait plus joué en match officiel depuis le mois de décembre et la fin de la phase de groupes, ils ont laissé le ballon aux joueurs de Pep Guardiola en première période qui n'arrivaient pas à concrétiser leur domination (73% de possession à la pause). Ni Bastian Schweinsteiger (2e), ni Arjen Robben (7e), ni Thomas Müller (31e) ni Franck Ribery (43e) n'inquiétaient le gardien adverse, Andrei Pyatov. Le Bayern perdait patience, l'ambiance devenait tendue sur la pelouse de l'Arena Lviv.

Les locaux revenaient avec de meilleures intentions après la pause, Xabi Alonso était obligé de faire faute sur Alex Teixeira à la 65e minute pour ne pas laisser partir le Brésilien filer vers le but de Manuel Neuer. Deuxième avertissement synonyme d'explusion, l'Espagnol devait abandonner ses partenaires. L'entrée en jeu de Robert Lewandowski ne changeait rien en fin de match malgré une nouvelle occasion pour Arjen Robben dans les derniers instants.

Le Bayern Munich sauvait l'essentiel à dix contre onze mais n'avait jamais trouvé l'ouverture. Le leader de Bundesliga sera néanmoins le grand favori pour une place en quarts de finale, lors du match retour dans trois semaines en Allemagne.