UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Cristiano Ronaldo devient triple Ballon d'Or

Cristiano Ronaldo est le cinquième joueur à gagner un troisième FIFA Ballon d'Or. UEFA.com relate les exploits de ses prédécesseurs.

Triples Ballons d'Or ©Getty Images

Cristiano Ronaldo est devenu lundi soir à Zurich (Suisse) le cinquième joueur à gagner un troisième FIFA Ballon d'Or. UEFA.com dresse le liste de ces solistes d'exception.

Lionel Messi : 2009, 2010, 2011, 2012
L'Argentin a monopolisé le trophée entre 2009 et 2012, débutant en 2009 en conduisant le FC Barcelona vers le triplé UEFA Champions League, Liga espagnole et Copa del Rey. Cet exploit lançait la glorieuse période de domination des Catalans et de Messi, celui-ci marquant notamment 47 buts en club toutes compétitions confondues en 2009/10, 53 en 2010/11 (saison lors de laquelle il remportait une nouvelle UEFA Champions League, devenant le troisième joueur seulement à marquer lors de deux finales différentes) et 73 en 2011/12.

Ce total aidait Messi à atteindre le chiffre à peine croyable de 91 réalisations pour son club et son pays en 2012, effaçant ainsi le record de Gerd Müller établi à 85 en 1972 et lui permettant de décrocher un quatrième Ballon d'Or consécutif. Il reste recordman. Mais Cristiano peut le rejoindre en 2015.

Johan Cruyff :  1971, 1973, 1974
Premier joueur à remporter le Ballon d'Or trois fois, le génie néerlandais était primé d'abord en 1971, l'année où il aidait l'AFC Ajax à conquérir la première de ses trois Coupes des clubs champions européens consécutives. Cruyff rejoignait Barcelone en 1973, l'année de son deuxième prix de Joueur européen de l'année, et il était à nouveau honoré l'année suivante après avoir conduit les Pays-Bas en finale de la Coupe du Monde de la FIFA, lors de laquelle ils s'inclinaient face à la RFA. Son impact a été résumé par l'historien du football Jimmy Burns: "Avec Cruyff, l'équipe sentait qu'elle ne pouvait pas perdre."

Michel Platini : 1983, 1984, 1985
Le Français devenait le premier joueur à remporter le Ballon d'Or trois ans de suite dans les années 80, décrochant le prix pour la première fois en 1983, l'année où son équipe de la Juventus atteignait la finale de la C1. Douze mois plus tard, il était à nouveau primé après que ses neuf buts, un record en phase finale d'un EURO, avaient aidé la France à remporter le Championnat d'Europe de l'UEFA 1984 sur son propre sol, ajoutant au passage la Coupe des vainqueurs de coupe européenne à son palmarès avec la Juve. En 1985, le milieu de terrain était honoré pour la troisième année consécutive après avoir transformé le penalty offrant à la Juve sa première C1.

Marco van Basten : 1988, 1989, 1992
Deuxième Néerlandais distingué, il raflait la mise en 1988, quand ses cinq buts aidaient les Pays-Bas à triompher lors du Championnat d'Europe en Allemagne ; il était à nouveau primé l'année suivante, notamment grâce à sa première place au classement des buteurs en Serie A avec 25 réalisations pour l'AC Milan et deux de plus lors de la victoire sur le FC Steaua Bucureşti en finale de la C1. L'attaquant devenait ensuite le troisième triple lauréat en 1992, l'année où il devenait également le premier joueur à marquer quatre buts dans un match d'UEFA Champions League, face à l'IFK Göteborg.

Cristiano Ronaldo : 2008, 2013, 2014
L'as portugais a remporté le trophée pour la première fois en 2008, ses 31 buts en Premier League et huit autres en UEFA Champions League ayant aidé le Manchester United FC à triompher dans les deux compétitions en 2007/08. Même s'il a terminé deuxième derrière Messi lors de trois des quatre années suivantes, après avoir rejoint le Real Madrid CF, Ronaldo a réalisé des exploits incroyables avec pas moins de 40 buts en Liga en 2010/11 et 46 l'année suivante avant d'être primé une deuxième fois en 2013 après 60 buts pour le Real et dix pour le Portugal. Une nouvelle campagne remarquable en 2013/14, ponctuée de 17 buts en UEFA Champions League, un record, tandis que les Merengues s'offraient La Décima, lui a de nouveau permis d'être désigné Ballon d'Or.