UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Mbemba n'oubliera jamais

La réaction de Chancel Mbemba après son doublé pour Anderlecht contre Galatasaray, éliminé de toute compétition européenne.

Mbemba évoque son doublé

La réaction de Chancel Mbemba, le défenseur du RSC Anderlecht qui a marqué les deux buts de la rencontre face au Galatasaray AŞ, éliminé de toute compétition européenne, alors que le club belge continuera en UEFA Europa League.

Chancel Mbemba, défenseur d'Anderlecht
Il était très important d'assurer cette troisième place parce que cela faisait longtemps qu'Anderlecht ne s'était pas qualifié en UEFA Europa League. Cela faisait trop longtemps. Je suis fier de mon équipe. Nous nous sommes donnés à 100 %. Jamais je n'oublierai ce match. Je n'ai pas marqué en championnat et j'ai marqué en UEFA Champions League. Nous avons donné tout ce que nous pouvions sur cette rencontre. Nous n'avons jamais baissé les bras et nous en sommes récompensés. C'est énorme.

Besnik Hasi, entraîneur d'Anderlecht
Nous sommes très heureux d'avoir atteint notre objectif, qui était de continuer en UEFA Europa League. Maintenant, nous allons faire notre maximum dans cette compétition. Nous savons qu'il y a une différence énorme entre nous et les meilleurs clubs en Europe. Nous avons récolté cinq points. On aurait pu faire mieux mais, à ce niveau-là, il est très important d'avoir le petit coup de pouce de la réussite. Cela ne fait pas très longtemps que je suis à ce poste à Anderlecht, alors oui, je peux dire que c'est une des victoires les plus importantes pour moi.

Cesare Prandelli, entraîneur de Galatasaray
Nous allons continuer notre chemin, même si nous sommes tristes de quitter la scène européenne. Mais il y a dans notre équipe des joueurs professionnels qui ne baissent pas les bras. Je prends la pleine responsabilité de cette défaite. Nous avons vu un bon Galatasaray ce soir. C'est dommage de concéder ce premier but contre Anderlecht après 44 minutes. En seconde période, nous aurions pu égaliser mais, au lieu de cela, nous avons encaissé un deuxième but. Oui, il y a des tensions dans le vestiaire. C'est normal parce que les joueurs sont à cran. Les joueurs sont des êtres humains, ils ont des sentiments, ils vivent des moments difficiles. Ils veulent donner davantage.

Olivier Deschacht, défenseur d'Anderlecht
C'est le sommet de ma carrière européenne avec Anderlecht. Pour moi, ce fut une rencontre très particulière, la 80e en Europe. Je suis très fier et très heureux d'avoir gagné. Si nous avions perdu, il n'y aurait rien eu à fêter, mais maintenant, je vais fêter cela. Et demain, nous serons de nouveau au travail.