Les entraîneurs portugais à la fête

Le Portugal est le pays le plus représenté sur le banc avec six techniciens en compétition, dont quatre s'affrontent cette semaine.

Les entraîneurs portugais à la fête
Les entraîneurs portugais à la fête ©Getty Images

Quatre des six techniciens portugais de cette UEFA Champions League s'affrontent cette semaine. Les matches André Villas-Boas - Leonardo Jardim et Marco Silva - José Mourinho sont l'occasion pour nous de vous présenter ces six hommes.

©Getty Images

Jorge Jesus, SL Benfica
Il est le doyen des entraîneurs portugais de la compétition. Après une modeste carrière de joueur, il a fait ses gammes d'entraîneur au sein d'échelons inférieurs avant d'exceller sur le banc de Benfica, qu'il a rejoint en 2009 ; il y a remporté deux championnats et une coupe du Portugal, et y a disputé deux finales d'UEFA Europa League consécutives. "Le football portugais est excellent ; les qualités tactiques et stratégiques des techniciens portugais en font les meilleurs entraîneurs du monde."

©AFP/Getty Images

Paulo Sousa, FC Basel 1893
Double vainqueur de l'UEFA Champions League en tant que joueur, cet ex-milieu de terrain fait ses débuts d'entraîneur dans la compétition. Il a remplacé Hakan Yakin sur le banc de Bâle l'été dernier, et se retrouve dans un groupe très relevé. En espérant que la réception de Liverpool FC aura meilleure allure que le 5-1 encaissé à Bernabeu.

©Getty Images

José Mourinho, Chelsea FC
Le plus célèbre des entraîneurs portugais a déjà remporté la compétition à deux reprises. Diplômé en sciences du sport, il devient assistant de Sir Bobby Robson sur le banc du Sporting Clube de Portugal et du FC Porto à seulement 24 ans. Il a permis à Porto et à l'Internazionale Milano de remporter la coupe aux grandes oreilles, mais il a également conquis de nombreux trophées sur le banc de Chelsea et du Real. Il rencontrera Marco Silva pour la première fois.

©Getty Images

Marco Silva, Sporting Clube de Portugal
Il s'agit de l'entraîneur portugais le moins expérimenté de la compétition. Il débute sa carrrière d'entraîneur à 37 ans, à Estoril Praia, qu'il ramène sur le devant de la scène dès sa première saison, puis qualifie deux saisons de suite en UEFA Europa League. Assez pour que le Sporting lui fasse confiance cette saison. "Les succès de Mourinho et Villas-Boas sur la scène européenne nous ont inspirés. Les jeunes entraîneurs portugais, dont je fais partie, ont réalisé qu'eux aussi pouvaient réussir."

©AFP/Getty Images

Leonardo Jardim, AS Monaco FC
Jardim s'est aguerri dans le championnat portugais avant de tenter sa chance à l'étranger. Il goûte aux joies de la Champions League pour la première fois sur le banc de l'Olympiacos FC, avant d'aider le Sporting à finir deuxième du championnat la saison dernière. Il affrontera Villas-Boas pour la cinquième fois de sa carrière d'entraîneur (pour quatre défaites). "Cela fait quelques années que nous parvenons à démontrer que les entraîneurs portugais sont des entraîneurs de qualité."

©Getty Images

André Villas-Boas, FC Zenit
Comme Mourinho, il commence sa carrière sous la coupe de Sir Bobby Robson. Il sera ensuite l'assistant du "Special One" à Porto puis à l'Inter, avant de voler de ses propres ailes. Il remporte l'UEFA Europa League en 2011/12 avec le FC Porto, avant de s'exiler en Angleterre, où il entraîne Chelsea et Tottenham Hotspurs FC, puis en Russie. "Nous pouvons être fier du nombre d'entraîneurs portugais dans cette phase de groupes. Mon seul regret, c'est que nous ne puissions pas tous nous qualifier, car trois d'entre nous se retrouvent dans le même groupe."