Reprise du jeu : l'UEFA se prépare pour le retour en toute sécurité de ses compétitions d'élite.
En savoir plus >

Lille, bons comptes en Suisse

Grasshopper Club - LOSC Lille
Le LOSC a pris une très belle option sur la qualification pour les barrages, le mois prochain.

René Girard peut avoir le sourire. Le LOSC est très proche des barrages
René Girard peut avoir le sourire. Le LOSC est très proche des barrages ©Getty Images

Le LOSC Lille s'est imposé de belle manière sur le terrain du Grasshopper Club au 3e tour de qualification aller de l'UEFA Champions League. Le plus dur a peut-être été fait avant le retour.

Les joueurs de René Girard, troisièmes de la Ligue 1 la saison dernière, étaient les premiers Français en compétition cette saison et ils ont donné le ton de manière brillante. Après une préparation constellée de victoires en amical, les Dogues ont fait preuve d'application et d'efficacité.

Malgré quelques absents comme Marvin Martin (blessé), Divock Origi (vacances) et Vincent Enyeama (reprise, sur le banc), Lille ouvrait le score sur sa première offensive. Premier match de compétition avec Lille et premier but pour Sébastien Corchia. L'ancien Sochalien était au second poteau pour reprendre d'un plat du pied, de volée, un centre de Ryan Mendes.

Après seulement quatre minutes en seconde période, les rôles étaient inversés. Corchia réussissait à fausser compagnie à la défense des Sauterelles et trouvait Mendes, qui marquait lui aussi d'une très belle volée de l'intérieur de la surface.

Battu lors de ses deux premiers matches de Super League suisse, Zurich ne semblait pas avoir les moyens de réagir, même si son adversaire levait le pied après le deuxième but, ce qui aurait pu profiter à l'entrant Mahmoud Soliman, remplaçant du vétéran Stéphane Grichting à la pause.

Lille était également dangereux en fin de match quand un centre de Pape Souaré rebondissait sur la barre. Ronny Rodelin envoyant sa reprise dans le petit filet.

Après avoir échoué l'année dernière contre l'Olympique Lyonnais, les joueurs de Michael Skibbe se retrouvent face à une tâche difficile, la semaine prochaine à Villeneuve-d'Ascq.

Haut