UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Le Real et l'Atlético prêts à illuminer Lisbonne

Pour la première finale de C1 entre deux clubs d'une même ville, le Real Madrid CF et le Club Atlético de Madrid poursuivent un rêve.

Highlights: See how Real Madrid won La Décima
Highlights: See how Real Madrid won La Décima

S'ils posent des bagages radicalement différents en finale d'UEFA Champions League, les entraîneurs du Real Madrid CF et du Club Atlético de Madrid sont unis par la conviction que le match à Lisbonne sera avant tout une bataille tactique qui récompensera le groupe de joueurs qui aura reçu "les bonnes instructions".

Neuf fois champion d'Europe, le Real dispute sa 13e finale de Coupe des Champions – mais la première depuis 12 ans. Contraste, l'Atlético ne s'est aventuré qu'une seule fois à ce stade de la compétition et en garde un souvenir amer. Autre différence : Diego Simeone dispute sa première campagne d'UEFA Champions League sur le banc, tandis que son homologue du Real, Carlo Ancelotti, entretient une relation longue de trois décennies avec la compétition.

"J'ai connu beaucoup de choses dans cette compétition. Je l'ai gagnée quatre fois, c'est ma septième finale, je ne peux pas vraiment en espérer plus dans cette compétition", lance le coach Merengue. "Tout le monde en connaît l'importance, en particulier pour le Real Madrid. Lors de mon premier jour ici, j'ai dit que je ferai tout ce que je pourrai pour aider le Real Madrid à remporter ce trophée. Et nous en sommes très proches."

L'Atlético, pour sa part, n'a plus joué de finale de C1 depuis 40 ans. Mais son expérience en UEFA Europa League, où il a été sacré en 2010 et 2012, pourrait s'avérer cruciale, comme l'a souligné Simeone. "C'est une grande occasion. Je ne me sens pas aussi dépassé que certains le pensent, mais je sens le poids des responsabilités sur mes épaules", reconnaît l'Argentin. "Beaucoup de monde croit en nous et j'espère que nous répondrons à ces attentes."

Diego Costa (cuisse) et Arda Turan (aine) ont reçu des traitements intensifs pour les blessures qu'ils ont subis lors de la dernière journée de Liga, samedi dernier, face au FC Barcelona (1-1). Mais Simeone s'est refusé à tout pronostic quant à leur disponibilité. "Ils se sont mieux entraînés (jeudi), donc il faudra voir comment cela évolue et prendre une décision. Arda et Costa ne sont que des noms. Ce sont deux joueurs très importants dans l'équipe, mais il y a d'autres joueurs qui peuvent les remplacer. Nous sommes préparés à toute éventualité."

Côté Maison Blanche, Cristiano Ronaldo, auteur de 16 buts européens, a été laissé au repos lors de la dernière journée de championnat qui s'est soldée par une victoire 3-1 contre le RCD Espanyol. Mais Karim Benzema (douleur musculaire) et Pepe (mollet) sont toujours incertains. "Cristiano (Ronaldo) n'a pas de problème, il s'est bien entraîné", explique Ancelotti. "C'est une arme très importante, ses statistiques parlent pour lui, et nous avons besoin de lui. Pepe et Benzema ne se sont pas entraînés cette semaine, nous prendrons une décision les concernant demain sur la base de la séance à laquelle ils vont prendre part."

Simeone, qui pourrait devenir le troisième entraîneur non européen à remporter la C1, n'a pas hésité à souligner l'importance "d'ignorer tous les éléments externes" qui entourent le plus grand match de football de clubs. Il a également tenu à minimiser son rôle dans les succès remarquables qu'ont connus les Matelassiers depuis son arrivée en 2011. "Je dois travailler en fonction de ce dont mes joueurs ont besoin et décider de la meilleure manière d'aborder le match. On sait où on doit faire preuve de prudence et on va essayer de trouver des solutions. Nous venons de remporter la Liga, c'est une belle réussite, mais il y a du travail à faire pour ce match unique."

En face, Ancelotti sait exactement ce qui est attendu de sa part d'ici au coup d'envoi. "Au lieu de penser à la causerie que je vais faire avant la rencontre, je me concentre surtout sur la stratégie et sur les instructions que je vais donner aux joueurs pour savoir comment aborder cette rencontre. Ce n'est pas très difficile de motiver les joueurs pour ce genre de matches. J'ai beaucoup de rêves aujourd'hui. On peut considérer §La Décima) comme une obsession ou un rêve, moi je pense que c'est un rêve. Et nous aimerions tous le réaliser."