Reprise du jeu : l'UEFA se prépare pour le retour en toute sécurité de ses compétitions d'élite.
En savoir plus >

Les Blues éteignent Drogba et Galatasaray

Chelsea FC 2-0 Galatasaray AŞ (tot. 3-1)
Samuel Eto'o et Gary Cahill ont prolongé l'aventure pour les vainqueurs 2012 à Londres.

Chelsea 2-0 Galatasaray ©Getty Images

Le Chelsea FC a dominé un Galatasaray AŞ qui a semblé inoffensif pour valider son billet pour les quarts de finale de l'UEFA Champions League en l'emportant 2-0 à Stamford Bridge.

Cette fois, les hommes de José Mourinho sont restés vigilants. Au match aller, ils s'étaient laissés endormir après avoir ouvert le score. Dans leur antre, les Blues ont également ouvert le score, très rapidement, puis ont géré assez paisiblement leur avantage en doublant la marque en fin de première période.

Le but de Samuel Eto'o les a placés sur la voie royale. Dès la 4e minute, l'attaquant camerounais, parti à la limite du hors jeu, a profité d'un service d'Oscar pour griller la politesse à toute la défense turque et tromper facilement Fernando Muslera sur son premier ballon.

Dans la foulée, les Blues ont laissé le ballon à leurs adversaires qui ont affiché une possession supérieure (55 % contre 45 %). Mais cette domination était en fait très stérile. Car c'est Chelsea qui s'est procuré les situations les plus dangereuses et s'est contenté de quelques coups de boutoir. Cela a commencé par Franck Lampard (22e minute à côté), s'est poursuivi par l'intenable Eden Hazard tir (tir à la 24e) et s'est terminé par John Terry (33e, splendide reprise au-dessus).

Et la défense turque a fini par craquer de nouveau. Terry, encore lui, a placé une tête puissante sur un corner obtenu de justesse que Muslera n'a pu que repousser dans les pieds de Gary Cahill qui a fusillé le gardien pour marquer le but du break pour les Londoniens.

Didier Drogba a eu beau tenter quelques gestes improbables, cela n'a pas suffi à sonner la révolte de Galatasaray dans cette rencontre. C'était pourtant la fête de l'attaquant ivoirien, célébré comme jamais dans Stamford Bridge alors qu'il avait quitté Chelsea en 2012 sur un triomphe dans cette UEFA Champions League et un dernier tir au but réussi. Accompagné de son fils, Drogba a été chaleureusement applaudi à la fin de l'échauffement par les 2000 supporters turcs mais surtout par les fans de Chelsea.

Malgré quelques réactions en première période, Drogba n'a pas pu aider son équipe à surnager. Les hommes de Roberto Mancini étaient beaucoup trop impuissants pour inverser la situation. À aucun moment, ils n'ont été en mesure de prendre en défaut la défense adverse. Une seule statistique pour s'en convaincre : les Turcs n'ont réussi que trois tentatives, mais pour zéro tir cadré. Jusqu'à la 90e minute et un ballon effleuré par Drogba pour solliciter Petr Čech.

En deuxième période, Galatasaray n'a d'ailleurs vu que du bleu, tellement les accélérations se sont multipliées par Willian (51e), puis surtout Hazard, dans tous les bons coups, pour essayer lui-même de creuser l'écart (84e) ou servir idéalement Fernando Torres (88e). À chaque fois, Muslera a limité les dégâts pour permettre à son équipe de quitter la compétition la tête haute. Chelsea poursuit sa route et attend avec impatience vendredi pour le tirage au sort.

Haut