UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Le Real Madrid toujours trop fort

Real Madrid CF 3-1 FC Schalke 04 (tot. 9-2)
Le Real confirme son succès de l'aller grâce à Cristiano Ronaldo (2) et Álvaro Morata.

Real Madrid 3-1 Schalke ©AFP/Getty Images

Il n’y avait pas vraiment de suspense avant ce huitième de finale retour, le Real Madrid l’ayant largement emporté 6-1 à Gelsenkirchen lors du match aller. La qualification quasiment acquise, Carlo Ancelotti alignait Álvaro Morata et Jesé en attaque, alors que son homologue Jens Keller offrait du temps de jeu à plusieurs jeunes joueurs, comme Kaan Ayhan.

La première période voyait d’abord Jesé se blesser au genou et être remplacé par Gareth Bale dès la 8e minute de jeu. À la 21e minute, Cristiano Ronaldo était à la conclusion d'un magnifique mouvement initié par Álvaro Morata et prolongé par l’entrant Bale, qui servait le Portugais sur un plateau pour son 12e but dans la compétition, cette saison.

Dans la foulée, Bale débordait à nouveau sur l’aile droite et trouvait Morata dans la surface, mais ce dernier manquait complètement sa reprise, totalement démarqué. Le Real était puni de ce raté puisque, à la demi-heure de jeu, Tim Hoogland s’avançait plein axe avant de décocher une frappe que Sergio Ramos déviait, prenant Iker Casillas à contrepied.

Les Allemands s’enhardissaient, à l’image d’un Klaas-Jan Huntelaar qui tentait sa chance plusieurs fois (40e, 42e et 45e), mais en vain.

Au retour des vestiaires, les Merengues accentuaient la pression et se procuraient de nouvelles opportunités, par Ronaldo (51e et 66e), Isco (55e) ou encore Asier Illarramendi (61e). Les Allemands s’offraient quelques timides contres, mais ils avaient de plus en plus de mal à approcher la cage de Casillas.

Schalke finissait par craquer sur un déboulé de Ronaldo, qui s'offrait son 13e but en sept matches dans l'épreuve (73e). Dans la foulée, il était tout près de réussir le coup du chapeau, mais seule la barre s'opposait à sa reprise. Bale récupérait et, plutôt que de tenter sa chance en angle fermé, il servait royalement Morata, qui ouvrait son compteur en UEFA Champions League. Les déferlantes blanches se succédaient les unes aux autres, Ronaldo – intenable – trouvant encore le poteau à la 84e, après une occasion de Bale et avant une autre d’Isco (86e).

Les Madrilènes connaîtront vendredi à 12 heures (HEC) leur adversaire en quarts de finale de l’UEFA Champions League.