UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Olympiacos, Zenit : fermeture partielle de stade

L'Instance de contrôle et de discipline de l'UEFA a annoncé des sanctions contre les FC Zenit et Olympiacos FC après des incidents à la sixième journée.

Le Zenit devra fermer une partie du Stadion Petrovski pour sa prochaine rencontre de l'UEFA à domicile
Le Zenit devra fermer une partie du Stadion Petrovski pour sa prochaine rencontre de l'UEFA à domicile ©Getty Images

L'Instance de contrôle et de discipline de l'UEFA a pris les décisions suivantes concernant des affaires récentes lors de rencontres de l'UEFA Champions League :

Olympiacos FC - RSC Anderlecht, Groupe C de l'UEFA Champions League, 10 décembre 2013

L'Olympiacos a été sanctionné pour le comportement raciste de supporters (Article 14 du Règlement disciplinaire de l'UEFA), organisation insuffisante (Article 33 (4) du Règlement de l'UEFA sur la sécurité), l'utilisation de fumigènes (Article 16 du Règlement disciplinaire) et l'utilisation d'un laser (Article 16 du Règlement disciplinaire). Le stade du club grec sera partiellement fermé (l'anneau inférieur de la tribune nord) pour sa prochaine rencontre à domicile en compétition de l'UEFA. Il s'est également vu infliger une amende de 30 000 €.

FK Austria Wien - FC Zenit, Groupe G de l'UEFA Champions League, 11 décembre 2013

Le Zenit a été pénalisé pour le comportement raciste de ses fans, à travers le déploiement d'une bannière (Article 14 du Règlement disciplinaire), l'utilisation et le jet de fumigènes (Article 16 (2) du Règlement disciplinaire) et des débordements (Article 16 du Règlement disciplinaire).

Le stade du club russe sera partiellement fermé, en particulier la partie abritant les ultras du club, pour sa prochaine rencontre à domicile en compétition de l'UEFA. Le Zenit s'est également vu infliger une amende de 40 000 €.

Les deux clubs peuvent interjeter appel de leurs décisions respectives dans un délai de trois jours à compter de la réception du verdict par écrit.

La lutte contre le racisme est une grande priorité pour l'UEFA. L'instance dirigeante du football européen applique une politique de tolérance zéro envers le racisme et la discrimination sur le terrain et dans les tribunes. Toutes les formes de comportement raciste sont considérées comme de graves infractions au Règlement disciplinaire et sont, par conséquent, sanctionnées à l'avenant. Avec l'entrée en vigueur du nouveau Règlement disciplinaire le 1er juin, la lutte contre le racisme est entrée dans une nouvelle phase, consistant en des sanctions plus sévères pour décourager de tels comportements.