UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Paris avait préparé ses coups de pied arrêtés

Alors que Zlatan Ibrahimović a apprécié l'ambiance du Pirée, Thiago Motta a révélé que l'efficacité du PSG sur phases arrêtées n'était pas due au hasard.

Thiago Motta (gauche) fête l'un de ses deux buts avec Edinson Cavani
Thiago Motta (gauche) fête l'un de ses deux buts avec Edinson Cavani ©AFP/Getty Images

Alors que Zlatan Ibrahimović a apprécié l'ambiance du Pirée au soir d'une victoire 4-1 sur l'Olympiacos FC, dans le Groupe C de l'UEFA Champions League, Thiago Motta a révélé que l'efficacité du PSG sur phases arrêtées n'était pas due au hasard.

Thiago Motta, milieu de terrain du PSG
Il s'agit de trois points très importants pour nous dans ce premier match. En première mi-temps, nous n'avons pas mis assez d'intensité et nous avons manqué de rythme mais nous nous sommes bien rattrapés ensuite. Nous avons effectué une très bonne deuxième période et inscrit des buts importants. Ce n'est pas un hasard si nous sommes efficaces sur coup de pied arrêté. On travaille beaucoup là-dessus à l'entraînement et c'est super de voir que ça paye. Il y a évidemment un facteur chance, mais cette fois, ça s'est bien passé pour nous. 

Zlatan Ibrahimović, attaquant du PSG 
On pourrait penser que c'est une victoire facile, mais ce n'est pas le cas. Les supporters de l'Olympiacos ont créé une ambiance exceptionnelle et c'était un avantage pour nos adversaires en première période. L'objectif est d'accéder au tour suivant et nous avons empoché trois points très importants en vue de la qualification. La première place du groupe n'est pas la priorité. 

Tous les matches sont importants dans cette compétition et on ne peut pas se permettre de sous-estimer notre adversaire. J'ai discuté avec (l'ancien défenseur de l'Olympiacos et international suédois Olof) Mellberg et il m'a dit que les fans sont fantastiques. J'ai enfin goûté à cette atmosphère et c'était incroyable. 

Vladimír Weiss, attaquant de l'Olympiacos 
C'est mon premier but en Champions League et c'est la première fois que ma femme assistait à un match donc c'est particulier pour moi de marquer dans ces conditions. J'étais très ému et c'est pour ça que j'ai couru vers ma femme. J'aurais aimé que ce but soit synonyme de résultat positif mais ce n'est pas le cas. 

Quiconque a vu le match dira que nous ne méritions pas de perdre 4-1. Peut-être que nous aurions pu mener 3-1 à la mi-temps si j'avais concrétisé quelques occasions. Ça aurait été différent alors. Il faut rester optimistes et je suis certains que si nous jouons aussi bien qu'en première période, nous pouvons faire quelque chose de bien dans cette compétition. 

Giannis Maniatis, défenseur de l'Olympiacos
On ne méritait pas de perdre sur un tel score, c'est un résultat injuste. L'équipe a travaillé dur et a essayé d'attaquer dès le début contre une équipe solide. Mais si on se déconcentre, on le paye et ça nous a coûté cher sur coup de pied arrêté.