Schalke résiste au PAOK pour se qualifier

PAOK FC 2-3 FC Schalke 04 (tot. 3-4)
Réduit à dix et malmené, Schalke a tenu bon et se qualifie pour le phase de groupes.

Ádám Szalai (à g.) etJulian Draxler ont marqué pour Schalke ce soir
Ádám Szalai (à g.) etJulian Draxler ont marqué pour Schalke ce soir ©Getty Images

Le FC Schalke 04 est qualifié pour la phase de groupes de l'UEFA Champions League pour la sixième fois consécutive, après s'être fait peur contre le PAOK FC.

Dirigé par Huub Stevens, l'ancien entraîneur de Schalke, le PAOK espérait participer pour la première fois aux poules, suite au match nul 1-1 ramené d'Allemagne la semaine dernière. Après avoir concédé l'ouverture du score d'Ádám Szalai ce soir, le club grec égalisait par Stefanos Athanasiadis, puis Jermaine Jones était expulsé, ravivant les espoirs de Salonique. Julian Draxler et Szalai se chargeaient cependant d'y mettre un terme, malgré la nouvelle égalisation de Kostas Katsouranis, offrant à Schalke un score cumulé de 4-3.

Le PAOK pouvait pourtant s'estimer heureux de ne pas avoir encaissé le premier but dès la troisième minute, une tête à bout portant signée Jones et repoussée d'un arrêt réflexe de Jacobo. Les deux buteurs de la semaine dernière, Miroslav Stoch et Jefferson Farfán, se montraient menaçants avant que Schalke ne trouve le chemin des filets. Atsuto Uchida se saisissait d'une passe, réalisait un superbe contrôle et servait Szalai, qui concluait sans problème.

Stoch remettait le couvert au retour des vestiaires, d'un centre qui passait devant le but adverse manqué de peu par Dimitris Salpingidis. Les Grecs corrigeaient le tir quatre minutes plus tard : Stelios Kitsiou glissait un bijou de passe qui transperçait la défense pour arriver dans les pieds d'Athanasiadis, qui déclenchait sa frappe en première intention (1-1, 53e).

Lorsque Jones était expulsé onze minutes plus tard pour un second carton jaune, le PAOK prenait les choses en main... jusqu'à ce que Schalke ne reprenne l'avantage par Draxler, qui driblait Jacobo avant de marquer d'un angle fermé. Après une occasion manquée par Lucas pour les hôtes du soir, Katsouranis faisait parler son expérience pour redonner le score de parité, d'une tête déviée sur un coup franc de Stoch. Le passeur manquait ensuite de donner l'avantage au PAOK, ce dont profitait Schalke pour valider définitivement sa qualification grâce à un ultime but signé Szalai.