Éradiquons la pandémie de COVID-19 en suivant les cinq gestes barrières de l'Organisation mondiale de la santé et de la FIFA pour contribuer à freiner la diffusion de la maladie.
 

1. Lavez-vous fréquemment les mains 2. Toussez ou éternuez dans votre coude 3. Ne vous touchez pas le visage 4. Évitez les contacts proches 5. Restez chez vous si vous ne vous sentez pas bien.

Tous les détails >

Steaua torpille les rêves du Legia

Legia Warszawa 2-2 FC Steaua Bucureşti (tot. 3-3)
Les Roumains retrouvent la phase de groupes grâce à Nicolae Stanciu et Federico Piovaccari.

Le Steaua retrouve la phase de groupes pour la première fois depuis 2008/09
Le Steaua retrouve la phase de groupes pour la première fois depuis 2008/09 ©AFP/Getty Images

Le FC Steaua Bucureşti a obtenu sa première qualification pour la phase de groupes de l'UEFA Champions League depuis 2008/09 en ramenant le nul 2-2 du terrain du Legia Warszawa, éliminé aux buts à l'extérieur.

Après le match nul 1-1 à l'aller, le Steaua s'offrait une position idéale grâce aux buts de Nicolae Stanciu et Federico Piovaccari au Stadion Wojska Polskiego. Les hôtes polonais répondaient bien par Miroslav Radović et Jakub Rzeźniczak, mais ne parvenaient pas à s'imposer et laissaient donc leur place au tirage au sort de jeudi à Monaco.

Le Legia rêvait pourtant de renouer avec une phase de groupes qu'il délaisse depuis 18 ans, mais ses espoirs en prenaient un coup dès la septième minute de jeu, avec l'ouverture du score de Stanciu, d'un tir dans la lucarne opposée après s'être joué de Radović. La situation empirait deux minutes plus tard, quand Piovaccari portait le score à 2-0 en glissant le ballon sous Dušan Kuciak.

Désormais forcés d'inscrire trois buts, les hommes de Laurenţiu Reghecampf se jetaient à l'abordage, multipliant les occasions par Rzeźniczak (tête hors cadre) ou Jakub Kosecki (tir à ras de terre), avant de se redonner espoir à la 27e minute. Radović réduisait la marque en propulsant un centre de Jakub Wawrzyniak au fond des filets d'une tête puissante, avant que Dominik Furman ne voie sa frappe frôler le cadre.

Après la pause, le Legia faisait le siège du but roumain, mais le Steaua lui opposait une défense farouche et concédait deux petites occasions seulement. Du moins, jusqu'au temps additionnel, où Rzeźniczak trouvait enfin la faille pour égaliser, mais bien trop tard pour influer sur l'issue de la soirée.

Haut