Éradiquons la pandémie de COVID-19 en suivant les cinq gestes barrières de l'Organisation mondiale de la santé et de la FIFA pour contribuer à freiner la diffusion de la maladie.
 

1. Lavez-vous fréquemment les mains 2. Toussez ou éternuez dans votre coude 3. Ne vous touchez pas le visage 4. Évitez les contacts proches 5. Restez chez vous si vous ne vous sentez pas bien.

Tous les détails >

Victoire historique pour Prins et Kalju

Après avoir promis de se raser la tête si le JK Nõmme Kalju éliminait le HJK Helsinki, Igor Prins devra honorer sa promesse après cette soirée historique.

Igor Prins exulte après la victoire de Kalju face au HJK
Igor Prins exulte après la victoire de Kalju face au HJK ©Hendrik Osula

L'entraîneur du JK Nõmme Kalju Igor Prins et son adjoint Fredo Getulio vont devoir tenir leur promesse après la victoire surprise des débutants estoniens en UEFA Champions League face au HJK Helsinki.

Kalju s'est en effet qualifié face au champion de Finlande grâce à des buts de Yankuba Ceesay et Damiano Quintieri au match retour (2-1 sur l'ensemble des deux matches) mardi soir, et Prins va maintenant devoir tenir sa promesse et se raser la tête tandis que son bras droit brésilien va se teindre les cheveux en blond.

"J'ai dit aux gars que si on gagnait, je me raserais la tête ou je ferais Tallinn-Parnu à vélo. Ils ont choisi la première option", a expliqué Prins. Pour le plus grand plaisir de ses joueurs qui ont signé la toute première victoire européenne du club.

"Je suis prêt à raser la tête du coach", a indiqué le buteur italien Quintieri. "Ces deux matches sont probablement les plus importants de ma carrière. Quand j'ai vu le HJK pour la première fois, je me suis dit 'il faut les battre', mais d'habitude, je ne suis pas très bon en pronostics. On a joué collectif, pas eux. C'est pour ça qu'on a gagné."

"Je vais teindre mes cheveux en blond avec plaisir, j'ai déjà pris rendez-vous chez le coiffeur", avoue Getulio quia suivi le match des tribunes. "C'était très dur de regarder ce match des tribunes. On ne peut pas parler aux joueurs. Je criais mais ça ne servait à rien."

La tâche du club estonien ne sera pas facile au tour suivant puisqu'il va affronter le champion tchèque du FC Viktoria Plzeň, engagé en phase de groupes en 2011/12. Mais le club de Tallinn ne se laissera pas impressionner après avoir bien géré l'ancien joueur du Chelsea FC, du VfL Borussia Mönchengladbach et du Hannover 96 Mikael Forssell, 86 sélections à son actif. "Pour moi, c'est juste un nom connu. Nos joueurs l'ont bien géré", a déclaré le coach estonien

Dans le même temps, l'entraîneur des vaincus Sixten Boström déclarait que la pression avait été trop forte pour ses protégés. "Depuis mon arrivée au mois d'octobre, on nous demande une seule chose, être en phase de groupes de l'UEFA Champions League. C'était trop de pression pour nous", a-t-il regretté.

Haut