Mourinho appelle ses troupes à se battre

José Mourinho demande à ses troupes du Real Madrid CF de se battre "jusqu'au bout" contre un Borussia Dortmund "pas encore en finale".

José Mourinho réclame onze guerriers sur le terrain contre Dortmund
José Mourinho réclame onze guerriers sur le terrain contre Dortmund ©AFP/Getty Images

Confiant que le Real Madrid CF se présentera sous un meilleur jour que lors de la demi-finale aller contre le Borussia Dortmund, José Mourinho réclame de la "force mentale” de la part de ses joueurs, qui s’apprêtent à disputer le “match le plus important pour le club de ces dix dernières années”.

L’entraîneur des Merengues ajoute que se troupes devront se battre "jusqu’au bout" dans le but d’entretenir l’espoir face à la formation pensionnaire de Bundesliga, qui n’a jamais été aussi proche d’une première finale d’UEFA Champions League depuis l’édition remportée en 1997 suite à un succès 4-1 à l’aller. Malgré un tel avantage, Jürgen Klopp insiste quant à lui que Dortmund n’est pas encore en finale et devra aborder la demi-finale retour de la meilleure des manières.

Madrid
José Mourinho, entraîneur
C'est dur d'estimer notre chance (de qualification) mathématiquement. J'ai déjà tout dit à mes joueurs. Le plus important était de parler des erreurs commises à Dortmund. Dans la plupart des clubs, les succès sont obtenus par tout le monde, alors que les échecs ne sont la faute que de l’entraîneur. Parfois, le football n’est pas juste, mais le résultat à Dortmund l’était, le Borussia méritait de gagner. Tout est possible demain.

 Nous avons mal joué à Dortmund et j’ai du mal à croire que la même chose se reproduira demain. Je réclame de la force mentale de la part de mes joueurs. Nous devons nous faire plaisir sur le terrain, même si nous sommes dans une situation délicate. Nous allons jouer minute après minute et but après but jusqu'à la dernière seconde du match. Peut-être que cela va nous coûter le match au final, mais si nous jouons comme à Dortmund, nous n’aurons alors aucune chance.

J'ai l'impression que c'est le match le plus important depuis 10 ans pour le Real. Mais c'est aussi l'impression que j'avais à Dortmund et nous avons joué comme si c'était un amical. Cela ne changera rien si je ne remporte pas la Champions League. Il y a beaucoup d’entraîneurs qui ne l’ont jamais gagnée, alors je tiens à remercier Dieu car je l’ai déjà soulevée à deux reprises. Depuis le début de la saison, je considère que le Borussia est un prétendant au titre.

Ce week-end
Samedi : Club Atlético de Madrid 1-2 Madrid (Falcao 4e ; Juanfran csc 13e, Di María 63e)
López ; Essien (Varane 70e), Carvalho, Albiol, Nacho ; Khedira, Pepe ; Di María (Modrić 77e), Kaká (Alonso 67e), Benzema ; Morata.

• Après avoir encaissé rapidement l’ouverture du score de Falcao, les Merengues ont rebondi pour obtenir une sixième victoire consécutive au Vicente Calderón en Liga, dans le derby de Madrid. Ils peuvent remercier Ángel di María, auteur d’un coup franc dévié par Juanfran pour l’égalisation, puis buteur décisif. Mourinho avait apporté huit changements par rapport aux titulaires à Dortmund : seuls Diego López, Sami Khedira et Pepe avaient conservé leur place.

Blessés et suspendus
Cristiano Ronaldo, touché à la cuisse et absent contre l'Atlético, a repris l'entraînement et été déclaré apte à jouer. Álvaro Arbeloa (dos) et Marcelo (cuisse) sont toujours indisponibles, alors que Fàbio Coentrão et Sergio Ramos étaient au repos ce week-end. Michael Essien (élongation) a quant à lui effectué son retour.

Dortmund
Jürgen Klopp, entraîneur

Nous avons fait énormément plaisir à nos supporters à l'aller et tout le monde sait de quoi nous sommes capables, mais nous verrons bien ce qu'il se passera. Madrid tentera le tout pour le tout. Nous sommes pas en finale, mais le résultat obtenu au match aller a dépassé nos espérances. Nous allons devoir nous battre jusqu'au bout demain. Nous ne pouvons pas savoir exactement à quoi nous attendre demain, Madrid peut nous poser de nombreux problèmes. Nous possédons un fort potentiel offensif, comme nous l'avons prouvé lors du match aller.

Les fans du Borussia sont peut-être plus habitués à l'UEFA Europa League, alors c'est une occasion vraiment spéciale pour eux, une expérience qu'ils n'oublieront jamais. J'ai entendu dire que 8 000 de nos supporters seront présents ici. Ceux restés à Dortmund vivront la rencontre de manière très intense également, dans tous les foyers, dans tous les bars de la ville. Nous ne devons pas les décevoir.

L'équipe doit faire preuve de discipline, elle doit être bien organisée tout en prenant des risques. Ce n'est pas mon idée, c'est celle de toute l'équipe. Il est facile d'inventer des théories, mais l'important reste de les mettre en action.

Personne n’aurait pu imaginer nous retrouver à ce niveau il y a quelques années. Nous ne sommes pas encore en finale. Tout peut arriver en football. Nous devons nous concentrer sur ce qu’il se passera sur le terrain demain. Je suis absolument certain que mon équipe abordera la rencontre de la meilleure des manières et sera difficile à battre.

Ce week-end
Samedi : Fortuna Düsseldorf 1-2 Dortmund (Bodzek 88e ; Şahin 20e, Błaszczykowski 70e)
Langerak ; Kirch, Santana, Hummels, Grosskreutz ; Şahin, Kehl ; Hofmann (Reus 79e), Leitner (Lewandowski 69e), Bittencourt (Błaszczykowski 69e), Schieber.

 • Nuri Şahin a inscrit son troisième but depuis son retour à Dortmund en janvier pour mettre les visiteurs sur la voie d’un sixième succès consécutif, record du club cette saison. Jürgen Klopp avait choisi de faire tourner son effectif : de l’équipe qui avait débuté face au Real, seul Mats Hummels était conservé au coup d’envoi. Buteur dans 12 matches consécutifs de Bundesliga, record du club, Robert Lewandowski a vu sa série s’interrompre.

Blessés et suspendus
Łukasz Piszczek est très incertain, suite à une élongation aux adducteurs qui l’a privé de match samedi, tandis que İlkay Gündoğan (cou) et Mario Götze (problème musculaire) ont été laissés au repos.

Bon à savoir
• Dortmund a déjà été éliminé après avoir compté trois buts d’avance au match aller : c’était au 3e tour de la Coupe UEFA 1987/88, où le Club Brugge KV avait effacé une défaite 3-0 en Allemagne grâce à un succès 5-0 à domicile. Il s’agissait là de l’unique occasion, en 14 doubles confrontations européennes, que le Borussia s’inclinait au score cumulé après avoir remporté l’aller à domicile.

Autres contenus