Reprise du jeu : l'UEFA se prépare pour le retour en toute sécurité de ses compétitions d'élite.
En savoir plus >

Une montagne pour le Real face à Dortmund

Le Real Madrid CF vise un première finale de l'UEFA Champions League depuis 2002 mais le Borussia Dortmund défendra un avantage 4-1 en Espagne.

Cristiano Ronaldo et le Real Madrid devront s'employer à domicile face à Dortmund
Cristiano Ronaldo et le Real Madrid devront s'employer à domicile face à Dortmund ©Getty Images

Le Real Madrid CF reçoit le Borussia Dortmund au Santiago Bernabéu pour la demi-finale retour en position défavorable après qu'un quadruplé de Robert Lewandowski a offert un avantage 4-1 à l'équipe de Jürgen Klopp.

• Malgré le 50e but de Cristiano Ronaldo en UEFA Champions League à Dortmund, le Real devra s'employer face à un adversaire qui avait été proche de l'emporter dans son antre cette saison. Lorsque l'équipe de Klopp s'est déplacée chez les Merengues en novembre dans le Groupe D, elle menait 2-1 à la 89e minute avant l'égalisation de Mesut Özil sur coup franc.

• Alors que Dortmund vise une deuxième participation en finale d’UEFA Champions League, Madrid court après sa 13e apparition à ce stade de la compétition. La Maison Blanche a chuté trois fois en demies depuis sa dernière campagne victorieuse en 2002, mais a déjà pris le dessus sur Dortmund dans le dernier carré.

• Pour reproduire son succès de 1998, Madrid devra égaler le record du plus grand retour après une telle défaite à l'aller dans l'histoire de l'UEFA Champions League. L'AC Milan s'était incliné 4-0 sur le terrain du RC Deportivo La Coruña en quarts de finale 2003/04 après s'être imposé 4-1 à domicile.

Précédents • Madrid éliminait un Dortmund alors champion d’Europe en demi-finales de l’édition 1997/98. Fernando Morientes et Christian Karembeu marquaient au match aller à Madrid pour donner une victoire 2-0 sur l’ensemble des deux matches à la formation de Jupp Heynckes, qui remportait par la suite le trophée. Le directeur sportif et le coordinateur de l’équipe junior de Dortmund, Michael Zorc et Lars Ricken, disputaient les deux rencontres pour les Jaunes, alors sous les ordres de Nevio Scala.

• Les compositions des deux équipes à l’occasion du match aller à Dortmund le 1er avril 1998 : Madrid : Illgner, Panucci, Sanchís, Sanz, Roberto Carlos, Karembeu, Redondo, Seedorf, Raúl, Morientes (Jaime 88e), Mijatović (Šuker 51e).  Dortmund : Klos, Julio César, Binz, Kree, Reuter, Freund, But, Reinhardt, Ricken (Zorc 81e), Chapuisat, Herrlich (Decheiver 47e)

• Madrid dominait Dortmund en deuxième phase de groupes de l’édition 2002/03, s’imposant 2-1 à domicile le 19 février 2003 sur des buts de Raúl González et Ronaldo pour les locaux, qui répondaient à la réalisation de Jan Koller. Six jours plus tard, Koller faisait encore mouche mais Javier Portillo égalisait dans le temps additionnel pour décrocher un nul 1-1. Madrid se qualifiait finalement en tant que deuxième du groupe, un point devant Dortmund.

• Les compositions des deux équipes le 19 février 2003 à Madrid : Madrid : Casillas, Salgado, Helguera, Pavón, Roberto Carlos, Figo, Flávio Conceição, Makelele, Zidane (Solari 81e), Ronaldo (Guti 74e), Raúl. Dortmund : Lehmann, Wörns, Metzelder, Dedê, Reuter (Kehl 76e), Evanilson (Ricken 83e), Frings, Rosický, Ewerthon, Amoroso (Reina 67e), Koller.

• Sebastian Kehl et Roman Weidenfeller, alors gardien remplaçant, font toujours partie de l’effectif de Dortmund, tandis qu’Iker Casillas est toujours à Madrid.

• En phase de groupes cette saison, Robert Lewandowski et Marcel Schmelzer marquaient respectivement avant et après Cristiano Ronaldo pour offrir à Dortmund une victoire 2-1 le 24 octobre.

• Deux semaines plus tard, les Allemands menaient à deux reprises dans la capitale espagnole par l’intermédiaire de Marco Reus et un but contre son camp d’Álvaro Arbeloa, mais Pepe et Özil égalisaient à deux reprises pour les Madrilènes, le dernier but du match étant inscrit à la 89e minute de jeu.

Repères 
• Dortmund est invaincu en déplacement dans la compétition cette saison avec une victoire et quatre nuls. Mais le Real possède un bilan de trois succès pour un nul au Santiago Bernabéu cette saison, et a gagné 14 rencontres pour une seule défaite en 17 matches à domicile lors des trois campagnes de José Mourinho à la tête du club, dont neuf triomphes sur une marge qui qualifierait la Maison Blanche pour la finale.

• Bilan du Real face à des visiteurs allemands : V18, N4, D2. La saison dernière, le club madrilène battait le FC Bayern München 2-1 à domicile en demi-finale de l'UEFA Champions League mais s'inclinait lors de la séance de tirs au but au retour. Avec des victoires en 2000 et 2001, le Bayern est la seule équipe de Bundesliga à l'avoir emporté au Bernabéu.

• Dortmund a obtenu un nul 0-0 sur le terrain du Málaga CF en quart de finale aller. Son bilan en Espagne : V1, N4, D5. Son seul succès remonte à la phase de groupes de l'UEFA Champions League 1996/97 sur le terrain du Club Atlético de Madrid, l'année où les Allemands remportaient le trophée.

• Le Real a un bilan de 11 victoires pour 7 défaites dans ses doubles confrontations face à des clubs allemands en compétitions de l'UEFA, tandis que le Borussia compte 4 victoires et 2 défaites.

• Madrid se prépare à disputer sa 24e demi-finale de C1, un record. Son bilan est de 12 qualifications contre 11 éliminations :
2011/12 FC Bayern München, 3-3, défaite aux tirs au but (1-2 e., 2-1 d.)
2010/11 FC Barcelona, défaite 1-3 (0-2 d., 1-1 e.)
2002/03 Juventus, défaite 3-4 (2-1 d., 1-3 e.)
2001/02 FC Barcelona, victoire 3-1 (2-0 e., 1-1 d.)
2000/01 Bayern München, défaite 1-3 (0-1 d., 1-2 e.)
1999/2000 Bayern München, victoire 3-2 (2-0 d., 1-2 e.)
1997/98 Borussia Dortmund, victoire 2-0 (2-0 d., 0-0 e.)
1988/89 AC Milan, défaite 1-6 (1-1 d., 0-5 e.)
1987/88 PSV Eindhoven 1-1, défaite (1-1 d., 0-0 e.)
1986/87 Bayern München, défaite 2-4 (1-4 e., 1-0 d.)
1980/81 FC Internazionale Milano, victoire 2-1 (2-0 d., 0-1 e.)
1979/80 Hamburger SV, défaite 3-5 (2-0 d., 1-5 e.)
1975/76 Bayern München, défaite 1-3 (1-1 d., 0-2 e.)
1972/73 AFC Ajax, défaite 1-3 (1-2 e., 0-1 d.)
1967/68 Manchester United FC, défaite 3-4 (0-1 e., 3-3 d.)
1965/66 FC Internazionale Milano, victoire 2-1 (1-0 d., 1-1 e.)
1963/64 FC Zürich, victoire 8-1 (2-1 e., 6-0 d.)
1961/62 R. Standard de Liège, victoire 6-0 (4-0 d., 2-0 e.)
1959/60 FC Barcelona, victoire 6-2 (3-1 d., 3-1 e.)
1958/59 Club Atlético de Madrid, victoire en match à rejouer sur terrain neutre 2-1 (2-1 d., 0-1 e.)
1957/58 Vasas SC, victoire 4-2 (4-0 d., 0-2 e.)
1956/57 Manchester United FC, victoire 5-3 (3-1 d., 2-2 e.)
1955/56 AC Milan, victoire 5-4 (4-2 d., 1-2 e.)

• Dortmund s’apprête à disputer sa troisième demi-finale d’UEFA Champions League, pour une seule apparition en finale : 1997/98 Real Madrid CF, défaite 0-2 (0-2 d., 0-0 e.) 1996/97 Manchester United FC, victoire 2-0 (1-0 d., 1-0 e.)

• Alors que Klopp dirige sa première demi-finale d’UEFA Champions League, Mourinho sera aux commandes d’une équipe dans le dernier carré de la C1 pour la septième fois (2 v. pour 4 d.). En 2010, il dominait un club allemand, le FC Bayern München, en finale avec le FC Internazionale Milano, même s’il s’inclinait avec Madrid contre ces mêmes Bavarois en demi-finales la saison dernière. Les deux fois où les équipes de Mourinho ont atteint la finale, elles ont gagné le trophée.

• Dortmund a déjà laissé filer un avantage de trois buts à l'aller dans le passé, la seule fois en 14 confrontations UEFA que le club a été éliminé après avoir gagné le match aller à domicile. Le Club Brugge KV inversait la situation après une défaite 3-0 en Allemagne en l'emportant 5-0 à domicile au troisième tour de la Coupe UEFA 1987/88.

• Madrid a inversé la tendance après une défaite à l'extérieur à l'aller 22 fois, échouant à 14 reprises dont les trois dernières fois. Les Merengues se sont déjà remis de larges défaites à l'extérieur à l'aller : face aux Derby County FC (deuxième tour de la Coupe des clubs champions 1975/76 : 1-4 ext., 5-1 dom.), RSC Anderlecht (troisième tour de la Coupe UEFA 1984/85 : 0-3 ext., 6-1 dom.) et VfL Borussia Mönchengladbach (troisième tour de la Coupe UEFA 1985/86 : 1-5 ext., 4-0 dom.).

 

• Bilan de Madrid aux tirs au but :
1-3 face au FC Bayern München, demi-finales de l'UEFA Champions League 2011/12
3-1 face à la Juventus, deuxième tour de la Coupe des clubs champions 1986/87
5-6 face au FK Crvena zvezda, quarts de finale de la Coupe des vainqueurs de coupe européenne 1974/75

• Bilan de Dortmund aux tirs au but en compétitions de l'UEFA :
3-1 face au Rangers FC, troisième tour de la Coupe UEFA 1999/00
6-5 face au AJ Auxerre, demi-finales de la Coupe UEFA 1992/93

• Le vainqueur affrontera le FC Bayern München ou le FC Barcelona en finale à Wembley, le samedi 25 mai.

On se connaît ? • Nuri Şahin a porté le maillot de Madrid à dix reprises en 2011/12 – quatre en UEFA Champions League – après avoir signé en provenance de Dortmund. Il est retourné en Allemagne sous la forme d’un prêt d’une saison et demi en janvier, après avoir été prêté au Liverpool FC durant la première partie de saison.

• Schmelzer, Mats Hummels, Mario Götze, İlkay Gündoğan, Sven Bender, Kevin Grosskreutz et Reus sont coéquipiers de Sami Khedira et Özil en équipe nationale d’Allemagne.

• Tous sauf Bender et Grosskreutz prenaient part à la défaite 3-1 de l’Allemagne contre l’Argentine en août. Khedira (contre son camp) et Ángel Di María faisaient partie des buteurs lors d’une rencontre également disputée par Gonzalo Higuaín. Higuaín marquait le seul but du match lors de la victoire 1-0 en mars 2010 de l’Argentine face à l’Allemagne à Munich.

• Hummels a pris part au succès 1-0 en phase de groupes de l’UEFA EURO 2012 de l’Allemagne face à un Portugal comprenant Pepe, Fábio Coentrão et Ronaldo.

• Neven Subotić faisait partie de l’équipe de Serbie défaite 2-0 par la Croatie de Luka Modrić en éliminatoires de la Coupe du Monde de la FIFA en mars. Il s’inclinait sur le même score avec la Serbie contre une équipe d’Espagne notamment composée de Casillas, Sergio Ramos, Xabi Alonso et Raúl Albiol en mai dernier.

• Jakub Błaszczykowski et Lewandowski s’inclinaient 6-0 avec la Pologne face à l’Espagne en juin 2010, Alonso étant l’auteur d’un but.

• Özil portait les couleurs du FC Schalke 04, voisin et rival de Dortmund, entre 2006 et janvier 2008 avant de rejoindre le SV Werder Bremen. Il inscrivait son seul but contre Dortmund en sept rencontres lors d’un nul 1-1 à domicile en novembre 2009.

• Khedira a remporté le titre de Bundesliga 2006/07 avec le VfB Stuttgart.

Haut