Avantage Bayern après la première manche

FC Bayern München 2-0 Juventus
Le Bayern met fin à l'invincibilité de la Juventus en Europe et prend une option sur les demies.

Bayern 2-0 Juventus : le match en images ©Getty Images

Le FC Bayern München a pris une sérieuse option sur une troisième demi-finale d'UEFA Champions League en quatre saisons après avoir mis fin à une invincibilité de 18 matches de la Juventus en Europe.

David Alaba faisait mouche après seulement 25.02 secondes – le septième but le plus rapide de l'histoire de l'histoire de l'UEFA Champions League – pour donner l'avantage aux leaders de la Bundesliga, avant que Thomas Müller ne double la mise juste après l'heure de jeu pour une formation bavaroise à l'aise au cours de ce match aller et qui se rendra donc à Turin en plein confiance.

Le Bayern n'aurait pu espérer meilleur départ, Alaba trompant Gianluigi Buffon d'un tir lointain dévier par Arturo Vidal au cours de la première minute de jeu. La Juve, qui encaissait ainsi son premier but en 490 minutes de jeu en UEFA Champions League se ressaisissait par l'intermédiaire d'un coup franc d'Andrea Pirlo flirtant avec la barre transversale, suivi d'une frappe de Vidal de peu à côté.

Arjen Robben entrait ensuite à la place d'un Toni Kroos blessé pour remettre le Bayern dans le bon sens. Buffon s'interposait sur un tir du Néerlandais à la suite d'un mauvais dégagement d'Andrea Barzagli, alors que le cadre allait ensuite se dérober pour Robben, bien servi au premier poteau par Müller.

Franck Ribéry et Bastian Schweinsteiger se montraient également dangereux pour les hôtes avant le repos, alors que la Juventus répondait par Leonardo Bonucci sur corner. Le Bayern prenait à nouveau l'initiative au retour des vestiaires, devant des supporters devenant de plus en plus nerveux à l'idée d'une avance si précaire.

Mais les fans bavarois allaient être rassurés quand Müller doublait la mise pour le Bayern à la 63e minute de jeu, bien servi par un Mario Mandžukić très altruiste, le Croate étant le premier à réagir suite à une frappe relâchée de Luiz Gustavo. Vidal forçait Manuel Neuer à être vigilant alors que la Juventus cherchait un précieux but à l'extérieur, mais c'est à nouveau ce diable de Müller qui se procurait la dernière occasion du match pour les locaux. Après s'être inclinée pour la première fois sur la scène européenne en plus de trois ans, la Juventus se trouve donc désormais dos au mur avant le match retour à Turin mercredi prochain.

Autres contenus