UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Madrid résiste au retour de Galatasaray

Galatasaray AŞ 3-2 Real Madrid CF (tot. 3-5)
Les Turcs en passent trois en 15 mn mais s'inclinent devant un Real déjà à moitié qualifié après l'aller.

Galatasaray 3-2 Real Madrid ©Getty Images

Le Galatasaray AŞ se sera bien battu à Istanbul. Le Cibom sort fièrement après avoir tenu la dragée haute au Real Madrid CF en match retour de quarts de finale de l'UEFA Champions League chez lui.

Un but de Cristiano Ronaldo d’entrée aurait pu refroidir les espoirs stambouliotes, en hissant leur déficit à 4-0. Mais les hommes de Fatih Terim faisaient souffler un vent de révolte et le réduisaient de trois unités après la pause, en quinze petites minutes, par Emmanuel Eboué, Wesley Sneijder et Didier Drogba. Tous les espoirs étaient à nouveau permis, jusqu’au but assassin de Ronaldo dans les arrêts de jeu – un remake à l’identique de leur quart de finale 2001.

"Vous êtes à Ali Sami Yen, impossible de vous enfuir” criaient à tue-tête des milliers de supporters avant le coup d’envoi mais une fois donné, c’est leur équipe qui semblait à la peine pour échapper aux piques madrilènes. On jouait la 7e minute quand Galatasaray dégageait un corner à l’emporte pièce. Mesut Özil glissait pour Sami Khedira à droite de la surface qui servait Ronaldo, plus vif qu’Emmanuel Eboué, pour l’ouverture du score.

Dans une clameur retombée après les sifflets assourdissants entendus à chaque touche de balle madrilène à l’entame du match, Ángel Di María manquait de doubler sur une magnifique talonnade de Ronaldo pour l’Argentin mais Fernando Muslera veillait.

Sans Burak Yılmaz, son providentiel buteur suspendu, Galatasaray attendait la 39e pour se montrer réellement tranchant devant. Diego López s’employait pour stopper la frappe à ras de terre de Sneijder.

Terim faisait entrer du sang neuf à la mi-temps en la personne de Nordin Amrabat, pour Hamit Altıntop, mais pour le pire : Di María mettait Ronaldo en position idéale mais l’international portugais se montrait humain pour une fois, et frappait dans les tribunes.

Cette alerte piquait les locaux au vif. À la 57e, Eboué reprenait en première intention des abords de la surface une passe en retrait de Sneijder. L’Ivoirien ne pouvait rêver mieux pour son premier but de la saison.

Sneijder manquait ensuite un but tout fait sur une erreur de Fábio Coentrão mais se rachetait en enfilant le deuxième pour son équipe (70e) après avoir déposé Raphaël Varane aux 16 mètres. Drogba mettait Ali Sami Yen en fusion d’une talonnade victorieuse 120 secondes plus tard mais pour les Turcs, l’aventure s’arrêtait là.

Sur un centre de Karim Benzema, Ronaldo inscrivait son 11e but et offrait au Real sa 24e demie dans la compétition. Un 10e titre est toujours possible pour les Madrilènes.