UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Galatasaray a besoin d'un miracle

Le Galatasaray AŞ devra compter sur un miracle à domicile pour espérer éliminer un Real Madrid CF qui a passé trois buts aux Turcs à l'aller.

Antécédents : Galatasaray AŞ-Real Madrid CF ©Getty Images

Le Galatasaray AŞ accueille le Real Madrid CF en quart de finale retour de l’UEFA Champions League et aura besoin d'un miracle pour passer.

• Battus 3-0 à l'aller après des buts de Cristiano Ronaldo, Karim Benzema et Gonzalo Higuain, les hommes de Fatih Terim tenteront d'atteindre le dernier carré pour la première fois en 24 ans face à des Madrilènes vainqueurs de l'épreuve à neuf reprises et qui se sont rapprochés de leur 24e demi-finale.

Antécédents
• Les deux clubs se sont déjà rencontrés à trois reprises, toutes en 2000/01, en commençant par le succès 2-1 du Galatasaray en Super Coupe de l’UEFA à Monaco. Même si un penalty de Raúl González à la 79e minute annulait celui transformé par Mário Jardel à la 41e, le second but de Jardel à la 102e minute offrait aux Turcs un second succès européen trois mois après le triomphe en Coupe UEFA, une première historique pour un club turc.

• Le Galatasaray de Mircea Lucescu a ensuite tenu la dragée haute au Real en quarts de l’UEFA Champions League cette même saison, s’imposant 3-2 à l’aller à Istanbul. Iván Helguera (33e) et Claude Makelele (43e) avaient donné l'avantage à Madrid mais le Galatasaray répondait par Ümit Davala sur penalty (47e), Hasan Şaş (66e) et Jardel (75e).

• Les équipes alignées au Stade Ali Sami Yen le 3 avril 2001 :
Galatasaray  : Taffarel, Capone (Fatih Akyel 46e), Popescu, Bülent Korkmaz, Ergün Penbe, Okan Buruk, Ümit Davala, Suat Kaya (Akin Bülent 46e), Hagi, Hasan Şaş, Jardel.
Madrid  : Casillas, Salgado, Hierro, Karanka, Roberto Carlos, McManaman (Solari 89e), Helguera, Makelele (Celades 62e), Figo, Raúl, Morientes (Guti 69e).

• Le Real de Vicente del Bosque n’a pas tremblé au retour, s’imposant 3-0 grâce à Raúl (15e, 37e) et Helguera (28e) avant de plier devant le FC Bayern München en demi-finales.

• Iker Casillas et Aitor Karanka, aujourd’hui entraîneur adjoint au Real, sont les seuls "survivants" de ce choc datant de 12 ans.

Repères
• Le Real Madrid, qui reste sur une victoire 2-1 chez le Manchester United FC en 8es de finale, a toujours marqué en 16 rencontres d'UEFA Champions League disputées hors de ses bases depuis l'arrivée aux commandes de José Mourinho, ne s'inclinant qu'à deux reprises.

• Même si Galatasaray ne compte qu'un seul succès sur sa pelouse en UEFA Champions League cette saison, les Turcs n'ont connu que deux défaites lors de leurs 13 dernières rencontres européennes disputées à Istanbul.

• C’est la première fois depuis 2001 que le Galatasaray atteint ce stade de la compétition. En éliminant le Real, les Turcs participeraient à leur deuxième demi-finale européenne seulement. Leur unique apparition à ce stade de la compétition remonte à la saison 1988/89 quand Mustafa Denizli avait emmené ses hommes dans le dernier carré avant de s’incliner face au FC Steaua Bucureşti. Jusque-là, le Galatasaray compte une victoire pour trois défaites en quarts de finale.

• À domicile contre des équipes espagnoles, Galatasaray présente le bilan suivant : V5 N2 D5.

• De son côté, Madrid détient le record d’apparitions en quarts de finale (30) et tentera d’atteindre les demi-finales pour la 24e fois de son histoire.

• Mourinho affiche une réussite impressionnante en quarts de finale de l’UEFA Champions League puisqu’il s’est toujours qualifié pour le tour suivant que ce soit avec le FC Porto (2004), Chelsea (2005, 2007), le FC Internazionale Milano (2010) ou le Real en 2011 et 2012.

• En dehors de Galatasaray, Madrid n’a affronté qu’un seul club turc ; une opposition face au Beşiktaş JK remportée 2-0 à domicile par les Espagnols pour un score cumulé de 3-1 qui remonte à l’édition 1958/59 de Coupe des clubs champions.

• Galatasaray s'est incliné à l'aller en compétition européenne à 19 reprises et ne s'est qualifié qu'à cinq occasions. Les Turcs ont été battus 3-0 à l'extérieur à deux reprises. Contre le PSV Eindhoven au 1er tour de la Coupe des clubs champions européens 1978/88, une victoire 2-0 à domicile ne suffisait pas pour les sauver. Mais au 2e tour de la même compétition la saison suivante, ils signaient un remarquable comeback face au Neuchâtel Xamax (5-0 à domicile).

• Quand il a gagné le match aller à domicile, Madrid s'est qualifié 41 fois sur 54, dont sept fois sur sept après avoir gagné 3-0. Le plus large avantage que les Madrilènes ont laissé échapper est deux buts, ce qui est arrivé sept fois.

• La dernière défaite du Real par au moins trois buts d'écart en compétitions de l'UEFA remonte à l'UEFA Champions League 2008/09 et un revers 4-0 chez le Liverpool FC en 8es de finale retour. De toute leur histoire européenne, les Merengues n'ont concédé que dix fois un score qui permettrait à Galatasaray de provoquer une prolongation ou de l'emporter.

• Voici le bilan aux tirs au but de Galatasaray en compétitions UEFA :
4-1 contre l'Arsenal FC, finale de la Coupe UEFA 1999/2000

• Et celui des Madrilènes :
1-3 contre le FC Bayern München, demi-finale de l'UEFA Champions League 2011/12
3-1 contre la Juventus, deuxième tour de la Coupe des clubs champions européens 1986/87
5-6 contre le FK Crvena zvezda, quarts de finale de la Coupe de vainqueurs de coupe européenne 1974/75

On se connaît ?
• Mourinho n’a affronté qu’un club turc, une confrontation qui remonte à la campagne victorieuse de Porto en Coupe UEFA en 2002/03. Denizlispor avait alors connu la loi des futurs champions, victorieux 6-1 à domicile avant de concéder le nul 2-2 en Turquie.

• Mourinho a entraîné Drogba de 2004 à 2007 à Chelsea. Ensemble, ils ont remporté le championnat anglais en 2004/05 et 2005/06. Drogba a également côtoyé Ricardo Carvalho et Michael Essien avec les Blues.

• Terim compte V3, N2, D5 face à des clubs espagnols. Il a également affronté l’Espagne en éliminatoires de la Coupe du Monde de la FIFA le 28 mars 2009. À la tête de la sélection turque à l’époque, Terim s’était incliné 1-0 au Santiago Bernabéu. Hakan Balta et Sabri Sarıoğlu étaient présents côté visiteurs face à une formation comprenant notamment Casillas, Raúl Albiol, Sergio Ramos et Xabi Alonso du côté de la Roja.

• Quatre jours plus tard, le 1er avril 2009, les hommes de Terim s’inclinaient à nouveau face au même adversaire. Semih Şentürk donnait l’avantage aux siens au stade Ali Sami Ye avant que l’Espagne ne réplique par un penalty d’Alonso à la 63e et un but vainqueur à la 92e minute de jeu signé Albert Riera, actuel joueur de Galatasaray.

• Avant d’atteindre la demi-finale de l’UEFA EURO 2008, les hommes de Terim s’étaient inclinés face au Portugal en match d’ouverture. Carvalho, Cristiano Ronaldo et Pepe, auteur du premier but, étaient de la partie. En juin 2012 en revanche, le défenseur madrilène avait trompé son propre gardien et contribué ainsi à la victoire turque 3-1 lors d’un match amical où Umut Bulut avait signé un doublé.

• Wesley Sneijder a passé deux saisons à Madrid (2007-2009) et inscrit 11 buts pour 52 matches de Liga. Il a par ailleurs remporté l’UEFA Champions League au Bernabéu en 2010 avec l’Inter emmené par Mourinho. Enfin, le Néerlandais était présent lors de la victoire espagnole 1-0 sur les Pays-Bas en finale de la Coupe du Monde 2010. Du côté des vainqueurs, on rappellera la présence de Casillas, Xabi Alonso et Sergio Ramos.

• Hamit Altıntop est passé par Madrid la saison passée mais n’a inscrit qu’un but en cinq matches de Liga.

• Mesut Özil et Altintop ont évolué ensemble à Madrid et à Schalke au cours de la saison 2006/07. Özil, dont le père est turc, avait marqué face à son pays d’origine lors de la victoire allemande 3-0 sur la Turquie en éliminatoires de l’UEFA EURO 2012. Altintop et Sami Khedira étaient présents eux aussi.

• Riera a déjà affronté Madrid à sept reprises alors qu’il évoluait sous les couleurs de Majorque et du RCD Espanyol. Il a inscrit deux buts contre les Merengues et compte un bilan favorable de V3, N2, D2. Par ailleurs, il a côtoyé Álvaro Arbeloa et Alonso lors de son passage au Liverpool FC, club avec lequel il avait battu le Real 1-0 au Bernabéu en 8es de finale de l’édition 2008/09 de UEFA Champions League.

• Felipe Melo a passé quatre saisons en Espagne de 2004 à 2008 du côté de Majorque, du Real Racing Club et de l’UD Almería. Il avait notamment inscrit un but avec le Racing lors de la victoire 2-1 sur la pelouse du Real en décembre 2005.

• Emmanuel Eboué était présent lors de la victoire 1-0 de l'Arsenal FC en 8es de finale aller de l’UEFA Champions League face à Madrid en 2005/06.

• Johan Elmander et la Suède avaient battu l’Espagne de Casillas 2-0 lors des éliminatoires de l’UEFA EURO 2008 en octobre 2006.

• En juin 2009, la France était venue à bout de la Turquie 1-0 en match amical à domicile grâce à un penalty de Karim Benzema.