Duel de géants entre le Bayern et la Juve

Le FC Bayern München et la Juventus abordent ce quart de finale en pleine confiance. Jupp Heynckes promet un match “de grande qualité”.

Jupp Heynckes en conférence de presse à la veille du choc contre la Juve
Jupp Heynckes en conférence de presse à la veille du choc contre la Juve ©Getty Images

Jupp Heynckes n’a qu’une seule chose en tête ces derniers jours : le quart de finale d’UEFA Champions League de son équipe, le FC Bayern München, face à la Juventus, dont le match aller aura lieu mardi en Bavière. Inutile donc de rappeler au technicien allemand que la Vieille Dame reste sur neuf matches sans défaite hors de ses bases en Europe. Neuf, c’est également le nombre de buts inscrits par le Bayern en championnat ce week-end.

Bayern
Jupp Heynckes, entraîneur
Je suis allé me coucher hier soir avec la Vieille dame (la Juventus) et je me suis réveillé avec elle. J'ai fait beaucoup de recherches sur elle, j'ai étudié les derniers matches qu'elle a joués et j'ai été impressionné par ce que j'ai vu.

Ce sera un match de grande qualité avec deux équipes de même niveau. Ce sera très intense avec beaucoup de puissance. Ce sera une rencontre de classe mondiale, un quart de finale typique de Champions League. La Juventus est l'une des meilleures équipes d'Europe. D'un côté, ils sont très italiens, mais il y a également beaucoup de créativité et de fantaisie dans leur équipe. Ils sont extrêmement solides physiquement et ils courent beaucoup.

La Juventus, c'est comme un mythe qui renaît. C'est une équipe avec une grande tradition. Antonio Conte a fait du très bon travail ces dernières années. L'équipe porte son sceau.

Ce week-end
Samedi : Bayern 9-2 Hamburger SV (Shaqiri 5e, Schweinsteiger 19e, Pizarro 30e 45e 53e 68e, Robben 33e 54e, Ribéry 76e ; Bruma 75e, Westermann 86e)
Neuer ; Lahm (Rafinha 61e), Boateng, Dante, Luiz Gustavo ; Schweinsteiger, Javi Martínez ; Robben (Müller 64e), Kroos, Shaqiri (Ribéry 65e) ; Pizarro.

• La quatrième plus large victoire de l’histoire du Bayern en Bundesliga a laissé les Bavarois avec 20 longueurs d’avance en tête de la Bundesliga à sept journées du terme de la saison. Le Bayern a remporté ses dix premières rencontres de Bundesliga en 2013, égalant le meilleur départ dans une année calendaire du Borussia Dortmund en 2012. Claudio Pizarro, titulaire pour la troisième fois cette saison, a inscrit ses quatre premiers buts de la campagne en championnat.

Blessés et suspendus 
Alors que David Alaba a été laissé au repos et n’a pas fait partie du groupe face à Hambourg, Mario Gomez était absent en raison d’une déchirure musculaire. Luiz Gustavo a remplacé Alaba et évolué au poste de latéral gauche pour la première fois cette saison.

Juventus
Antonio Conte, entraîneur
Nous les avons beaucoup observés, et je suis sûr qu'eux aussi nous connaissent très bien. Nous sommes tous impatients de prendre part à ce qui s’annonce être un grand match dans une grande compétition. C’est notre premier quart de finale de Champions League depuis un long moment. Bien sûr nous faisons office d’outsiders contres l’un des favoris pour la victoire finale, mais ne nous sommes pas venus ici pour perdre.

Nous n’avons pas encore décidé de qui débutera devant – il est possible que nous jouions avec un milieu de terrain supplémentaire. Il nous faudra être très disciplinés sur le plan tactique et nous allons devoir jouer avec énormément d'abnégation. Les équipes italiennes jouent dans ce style d'habitude. J'espère que nous allons aussi pouvoir offrir un peu plus que cela. Ce n'est pas toujours possible, en particulier contre des équipes telles que le Bayern.

Le Bayern compte de nombreux joueurs de qualité, surtout au milieu de terrain. C’est un club exemplaire, sur le terrain comme en coulisse. Nous possédons de nombreux jeunes joueurs qui veulent se mesurer aux plus grands, voir jusqu’à où ils peuvent aller. Si on m’avait dit il y a 16 mois que nous allions remporter le Scudetto et disputer les quarts de finale, je ne l’aurais pas cru. Si nous perdons, au moins nous aurons appris beaucoup de choses, et pris du plaisir contre le Bayern.

Ce week-end
Samedi : FC Internazionale Milano 1-2 Juventus (Rodrigo Palacio 54e ; Quagliarella 3e, Matri 60e)
Buffon ; Barzagli, Bonucci, Chiellini ; Padoin, Vidal, Pirlo, Marchisio, Asamoah (Peluso 63e) ; Quagliarella (Giovinco 82e), Matri (Pogba 74e).

• Un troisième succès consécutif en Serie A a permis à la Juve de conserver une avance de neuf points en tête de la Serie A. Depuis qu’elle a débuté l’année calendaire par une défaite 2-1 contre l’UC Sampdoria, la Juve n’a pas encaissé plus d’un but par match en 2013. Le but de Fabio Quagliarella face à l’Inter a fait de lui le meilleur buteur de la Juventus en Serie A (huit réalisations) ainsi qu’en UEFA Champions League (quatre).

Blessés et suspendus
Mirko Vučinić (grippé) a manqué la rencontre contre l’Inter mais fait partie du groupe pour le match face au Bayern, de même que Sebastian Giovinco, qui a reçu un mauvais coup à la cheville dans les dernières minutes du choc face aux Nerazzurri. Mais tous deux restent incertains. Giorgio Chiellini s’est remis d’une blessure à la cheville et était titulaire contre les Milanais.

Bon à savoir
La Juventus dispute ses septièmes quarts d’UEFA Champions League, sa dernière apparition remontant à 2005/06, quand elle a été sortie 2-0 par l’Arsenal FC. Elle va tenter d’atteindre le dernier carré pour la première fois depuis 2002/03 et sa qualification face au Real Madrid CF (défaite 2-1 en Espagne mais victoire 3-1 à domicile).