Satisfaction de mise dans le camp du PSG

Les réactions des joueurs du Paris Saint-Germain FC, qualifié aux dépens du Valencia CF, lors des 8es de finale de la Champions League.

Satisfaction de mise dans le camp du PSG
Satisfaction de mise dans le camp du PSG ©UEFA.com

Les réactions des joueurs du Paris Saint-Germain FC, qualifié aux dépens du Valencia CF, lors des 8es de finale de l'UEFA Champions League, à l'issue d'un nul 1-1 au Parc des Princes.

Ezequiel Lavezzi, attaquant du PSG
Le match a été très compliqué pour nous ce soir, on a été un peu trop prudent. Mais le plus important, c’est la qualification. Ibra ? C’est évidemment un grand joueur et il est très important pour l’équipe. Mais on sait faire les efforts qu’il faut lorsqu’il est absent, on fait les sacrifices qu’il faut pour gagner. Même si ce soir nous n’avons pas gagné, le nul a été suffisant pour passer ce tour. L’UEFA Champions League est une compétition très excitante, très importante à jouer. Disputer des matches décisifs comme celui de ce soir me donne une motivation extrême.

Blaise Matuidi, milieu de terrain du PSG
C’est un bon moment pour nous, on est vraiment très content de cette qualification. C’est sûr que ça n’a pas été facile aujourd’hui. On est tombé sur une très bonne équipe de Valence, mais on su rester solidaires, bien placés défensivement. En contre, on a été efficaces. Ce soir, on est vraiment très heureux. On savait que pour ce grand match on allait répondre présents, et c’est ce qu’on a fait. Ça fait un moment que Paris n’a pas été en quarts. C’est un grand moment pour le club. Tout le monde est derrière nous. Aujourd’hui, ce qu’on a fait, c’est grand.

Lavezzi, c’est un joueur énorme, l’avoir avec nous, c’est fort. Mais il n’y a pas que lui. On voit qu’on peut compter sur tout le monde. À 0-1, on n’a pas lâché. On n’a pas eu peur. On est allé de l’avant et on a marqué. Aujourd’hui, on est en quarts de finale, on va savourer. Le prochain adversaire ? Je prends n’importe qui. Si les équipes sont là, c’est qu’elles le méritent.

Salvatore Sirigu, gardien du PSG
La peur fait partie de la vie, donc c’est normal d’avoir eu peur. On se méfiait de cette équipe. On est satisfait car on a réalisé quelque chose d’exceptionnel. Disputer les quarts, c’est vraiment excitant.

Autres contenus

Haut