Paris doit saisir sa chance

Vainqueur 2-1 à l'aller, le Paris Saint-Germain FC a une "grande opportunité" de se qualifier pour les quarts de finale pour la première fois en 18 ans.

Paris doit saisir sa chance
Paris doit saisir sa chance ©UEFA.com

Alors que le Paris Saint-Germain FC est en position idéale pour atteindre les quarts de l'UEFA Champions League pour la première fois depuis 1995, Carlo Ancelotti a demandé à ses joueurs de saisir cette "grande opportunité".

PSG
Carlo Ancelotti, entraîneur
David Beckham a disputé deux matches depuis son arrivée, il les a bien joués. Il a apporté ses qualités, son caractère : il est tout aussi important que les autres joueurs de l’équipe. Demain, il peut jouer, peut-être pour Marco Verratti qui est suspendu, mais on pourrait jouer différemment pour compenser son absence. Nous allons tenter de jouer notre football, avec nos qualités, notre caractère. Il faudra oublier le match aller, et jouer à fond pendant 90 minutes. Bien défendre, bien attaquer pendant tout le match.

Kevin Gameiro pourrait remplacer Zlatan Ibrahimović (suspendu), c’est une option. On pourrait également changer de tactique de jeu. Mais Gameiro et Ezequiel Lavezzi sont les deux seuls attaquants de métier du groupe. Thiago (Silva) est un grand joueur, tout le monde est content de son retour. Ce que j’attends de lui, n’est ni plus, ni moins que les autres joueurs : bien jouer en équipe, comme on l’a fait au match aller. C’est quand on joue en équipe que le PSG est le plus dangereux.

Je pense que nous avons une grande opportunité demain, pour le club, les supporteurs et les joueurs, ce sera une première pour plusieurs d’entre eux. Pour moi aussi, c’est important d’atteindre les quarts de finale. Il faudra oublier le résultat du match aller et faire preuve de beaucoup de concentration. Valence a une très bonne identité, je ne pense pas qu’ils changent, mais ils pourraient jouer un peu plus défensivement, pour évoluer en contre-attaques. C’est difficile d'être compétitifs dans toutes les compétitions : ce n’est le cas ni du FC Barcelona (éliminé en Copa del Rey) ni du Real Madrid CF (distancé en championnat). On arrive à un moment charnière de la saison, mais j’ai confiance.

Ce week-end
Samedi : Stade de Reims 1-0 PSG (Krychowiak 64e)
Sirigu ; Van der Wiel, Alex, Sakho, Armand ; Verratti (Beckham 65e), Matuidi ; Lucas (Gameiro 77e), Pastore (Ménez 67e) ; Ibrahimović, Lavezzi.

• Le PSG a subi une défaite surprise à Reims, à la lutte pour le maintien, malgré la réduction à dix des hôtes à la 59e minute.

Blessés et suspendus
Zlatan Ibrahimović et Marco Verratti sont tous deux suspendus. Thiago Silva (absent depuis le 11 janvier) et Thiago Motta (27 janvier) font leur retour après avoir été écartés pour blessure à la cuisse. Jérémy Menez est absent en raison d'une blessure à l'aine.

Valence
Ernesto Valverde, entraîneur
Si Carlo Ancelotti aligne David Beckham, c’est qu’il estimera qu’il peut jouer. C’est une option qu’on a étudiée, bien sûr, vu l’absence de Verratti. Notre tactique pour ce match ? La même qu'à l'aller, mais sans encaisser de buts... Plus sérieusement, on a payé cher les contre-attaques du PSG. On avait eu la possession, mais c'est eux qui s'étaient montrés plus dangereux. A nous de profiter de nos occasions demain.

L’équipe est consciente qu’on doit mettre plusieurs buts. Il faudra se projeter tout en défendant bien, car ils ont de bons attaquants. Il faudra trouver le bon équilibre. J’ai peu de choix dans le domaine défensif, mais je suis très content de Jérémy Mathieu, qui a beaucoup de qualité et qui a fait de très bons matches. Il faudra voir sa condition physique, car il revient de blessure. Ce sont les mêmes joueurs qu’à l’aller, et même si on a perdu beaucoup de ballons, il faudra être plus précis et aller au bout de nos actions.

Valence n’a pas fait un grand match à l’aller, malgré nos intentions, mais c’est aussi à cause du PSG. Ce n’est pas la faute de Soldado et Jonas si nous avons perdu à l’aller : ce sont deux grands joueurs et ils ont d’ailleurs marqué ce week-end. On aurait pu mieux faire, on n’a pas réussi à contrer leur formation. Mais heureusement en football, on a toujours une seconde opportunité, et demain on tentera de faire mieux qu’à l’aller.

On va vraiment tout faire pour se qualifier : rien n’est écrit, donc on croit en nos chances. La référence pour le match de demain, c’est le match aller, car c’est le dernier entre nos deux équipes. C’est normal que le PSG soit favori pour demain, mais on va se donner à 100 % pour rester dans cette compétition.

Ce week-end
Samedi : Valence 2-2 Levante UD (Jonas 27e, Soldado 45e+3 ; Iborra 16e, Barkero 89e)

Guaita ; Pereira, Víctor Ruiz, Mathieu, Guardado ; Albelda (Viera 90e), Parejo, Feghouli, Canales (Tino Costa 71e), Jonas (Valdez 78e) ; Soldado.

• Cinquième, Valence est revenu au score pour prendre l'avantage 2-1 mais a laissé échapper les trois points suite à un but de José Barkero en fin de rencontre. Les hommes de Valverde n'ont remporté que trois de leurs dix dernières rencontres toutes compétitions confondues.

Blessés et suspendus
Avec les absences de Ricardo Costa (ischio-jambiers) et Adil Rami (cuisse) ce week-end, le latéral gauche Jérémy Mathieu a été aligné en défense centrale aux côtés de Víctor Ruiz. Éver Banega et Aly Cissokho étaient tous deux suspendus pour ce derby de Valence.

Bon à savoir
• Pour rester dans la compétition, Valence doit mettre fin à une série de 22 matches européens sans défaite du PSG au Parc des Princes. La dernière défaite remonte à novembre 2006, 4-2 face à l'Hapoel Tel-Aviv FC. Les Parisiens ont remporté leurs sept derniers matches européens à la maison.

Autres contenus

Haut