Éradiquons la pandémie de COVID-19 en suivant les cinq gestes barrières de l'Organisation mondiale de la santé et de la FIFA pour contribuer à freiner la diffusion de la maladie.
 

1. Lavez-vous fréquemment les mains 2. Toussez ou éternuez dans votre coude 3. Ne vous touchez pas le visage 4. Évitez les contacts proches 5. Restez chez vous si vous ne vous sentez pas bien.

Tous les détails >

La Juve saute sur la première place

FC Shakhtar Donetsk 0-1 Juventus
Trop solides pour la formation ukrainienne, les Turinois terminent en tête de la poule.

La Juve saute sur la première place
La Juve saute sur la première place ©AFP/Getty Images

La Juventus Turin a gagné sur le terrain du Shakhtar Donetsk (1-0) et verrouillé sa qualification pour les 8es de finale assortie de la première place du groupe devant les champions d'Ukraine.

Le match s'est décanté sur un but contre son camp d'Oleksandr Kucher et permet aux Bianconeri de retrouver les 8es de finale après quatre ans d'absence. Le club ukrainien et ses attaquants brésiliens se contentent du bonheur de sortir vivant d'une poule où figuraient le champion d'Europe en titre et le champion d'Italie.

Les Orange et Noir n'ont pas montré autant d'aisance offensive que lors du match aller, par exemple. Ils ont eu quelques occasions sur une frappe manquée d'Alex Teixeira après un coup franc difficilement repoussé par Gianluigi Buffon (49e), qui disputait son 100e match européen, ou sur un tir sur le poteau d'Ilsinho (66e).

La Juve a mérité sa victoire pour avoir été plus entreprenante, alors qu'un nul lui suffisait pour passer. Seule ombre au tableau : la suspension du défenseur central Giorgio Chiellini. Il en sera de même pour Kucher, averti également. La soirée a été cauchemardesque pour lui après son but dans son propre camp.

Au duel sur l'action, Sebastian Giovinco n'a pas été en réussite. Il a raté le cadre après un excellent numéro à deux en contre-attaque avec Mirko Vučinić (29e), a oublié Paul Pogba bien lancé sur la dernière poussée avant la pause (45e+1) ou manqué de précision devant une défense désorganisée (69e). Mais l'essentiel était fait, la Juve a contrôlé la fin du match.

Et dès dimanche en championnat, à Palerme, elle retrouve son entraîneur, Antonio Conte, qui vivait mercredi son dernier match loin du banc après sa suspension de quatre mois. L'intérim de son adjoint Angelo Alessio a été des plus efficaces.

Haut