Arsenal s'incline et manque la première place

Olympiacos FC 1-2 Arsenal FC
Arsenal aurait terminé en tête du Groupe B en cas de succès mais n'a pas su conserver son avantage à la pause.

Arsenal s'incline et manque la première place
Arsenal s'incline et manque la première place ©UEFA.com

L'Olympiacos FC a battu l'Arsenal FC 2-1 à Athènes, empêchant ainsi aux Gunners de terminer en tête du Groupe B et terminant leur propre campagne d'UEFA Champions League sur une note positive.

Suite à une bonne entame d'Arsenal, Gervinho servait Marouane Chamakh, qui disputait son premier match dans la compétition cette saison, mais l'international marocain n'était pas sur de bons appuis. Les hôtes cherchaient alors à concrétiser leur domination. Après une tête de Vassilis Torossidis sauvée sur sa ligne par Carl Jenkinson, Djamel Abdoun devenait le point d'ancrage de l'entreprenant jeu de l'Olympiacos et testait les réflexes de Wojciech Szczęsny d'une frappe puissante.

Arsenal tenait bon et prenait même l'avantage à la 38e minute. Gervinho perçait côté droit et trouvait Tomáš Rosický, titularisé pour la première fois depuis l'UEFA EURO 2012, qui concluait avec aplomb de l'extérieur du pied. Il s'agissait de son premier but depuis le succès 3-0 sur l'AC Milan le 6 mars.

Andrey Arshavin remplaçait Rosický à la mi-temps et manquait de peu le cadre de la tête sur un centre de Chamakh. Puis Roy Carroll arrêtait une frappe d'Arshavin alors que les Gunners poussaient en quête d'un deuxième but. De l'autre côté du terrain, Szczęsny sortait une tentative de la tête de Paulo Machado d'une tête tentaculaire.

Le gardien d'Arsenal devait s'incliner à la 64e minute sur une frappe à bout portant de Giannis Maniatis, servi par Kostas Manolas. Kostas Mitroglou remplaçait Abdoun à la 72e minute et le remplaçant offrait la victoire à l'équipe grecque moins de 60 secondes plus tard d'une superbe frappe enroulée depuis l'entrée de la surface de réparation.