UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Málaga tient le Milan et se qualifie

AC Milan 1-1 Málaga CF
Les visiteurs ont laissé filer leurs premiers points mais ont assuré leur place en 8es de finale.

Les joueurs de Málaga félicitant Eliseu après son but à San Siro
Les joueurs de Málaga félicitant Eliseu après son but à San Siro ©Getty Images

Le Málaga CF a poursuivi sa première saison de rêve en UEFA Champions League en résistant aux assauts de l'AC Milan pour décrocher un match nul qualifiant les Andalous pour les 8es de finale.

Milan débutait la rencontre avec une équipe offensive mais c'est Málaga qui possédait le ballon dans les premières minutes. Les deux gardiens de but n'étaient pas inquiétés jusqu'à la 19e minute, lorsque Willy plongeait sur sa gauche pour repousser un tir dangereux de Bojan Krkić depuis l'entrée de la surface, après que l'attaquant avait driblé Ignacio Camacho d'un splendide petit pont.

L'ancien joueur du FC Barcelona s'infiltrait ensuite côté droit et trouvait Stephen El Shaarawy d'une passe précise mais la frappe en première intention de l'attaquant était contrée par le capitaine de Málaga Weligton. Milan continuait d'attaquer et Willy devait à nouveau s'employer pour sortir de sa lucarne un coup franc enroulé d'Urby Emanuelson.

Contre le cours du jeu, Málaga ouvrait le score sur sa première véritable occasion. Isco trompait la défense lombarde d'une superbe passe pour Eliseu. Seul face à Christian Abbiati, le milieu portugais ne tremblait pas pour inscrire son troisième but dans la compétition d'une frappe à ras de terre.

Après la pause, une passe de Bojan trouvait Emanuelson, bien placé, mais le milieu de terrain néerlandais ne parvenait pas à trouver le bon angle du pied gauche, permettant à Willy de s'imposer aisément. Massimiliano Allegri remplaçait El Shaarawy par Kevin-Prince Boateng, tandis que Manuel Pellegrini répondait avec l'entrée en jeu de Roque Santa Cruz à la place de Javier Saviola.

Au moment où le Milan semblait destiné à buter sur une défense qui n'avait encaissé aucun but lors des trois matches précédents, Kévin Constant délivrait un centre parfait de la gauche pour Pato qui reprenait victorieusement de la tête au second poteau à 17 minutes du terme. Les joueurs andalous résistaient à la pression italienne en fin de match et, bien qu'ils aient laissé filer leurs premiers points dans cette phase de groupes, semblaient se satisfaire du résultat nul.