Les surprises veulent confirmer

Le BATE et Málaga tenteront de continuer leur entame aussi inattendue que parfaite, en affrontant respectivement Valence et le Milan à la 3e journée.

Málaga espère poursuivre son entame parfaite, à l'image d'Eliseu
Málaga espère poursuivre son entame parfaite, à l'image d'Eliseu ©Getty Images

Les Málaga CF et FC BATE Borisov vont tenter de continuer à déjouer les pronostics lors de la 3e journée qui marquera la mi-parcours de la phase de groupes de l'UEFA Champions League.

Toujours invaincu à domicile en Europe, Málaga poursuit sa découverte de la scène européenne en affrontant l'AC Milan, après avoir pris la tête du Groupe C à la faveur de deux victoires consécutives. Le BATE, compte également six points sur six après avoir battu le FC Bayern München, espère aligner un troisième succès de rang en accueillant le Valencia CF en Belarus dans le Groupe F.

Les matches de mardi
Groupe E (FC Nordsjælland - Juventus ; FC Shakhtar Donetsk - Chelsea FC)

• Nordsjælland n'a encore jamais rencontré de club italien, tandis que la Juve a affronté une seule équipe danoise... il y a 30 ans. Le 15 septembre 1982, la Vieille dame avait battu le Hvidovre IF 4-1 à Copenhague, au 1er tour aller, avant de concéder le nul 3-3 au retour.

• Il s'agit du premier adversaire ukrainien pour Chelsea, mais la quatrième fois en cinq saisons que le Shakhtar rencontre un club anglais. La dernière s'était soldée par une victoire 2-1 à domicile sur l'Arsenal FC, lors de la phase de groupes 2010/11.

Groupe F (FC BATE Borisov - Valencia CF ; LOSC Lille - FC Bayern München)

• Le BATE a perdu ses six précédentes confrontations face à des clubs espagnols. À domicile, l'équipe a encaissé huit buts sans en inscrire un seul. En fait, Borisov a inscrit une réalisation dans ces confrontations, contre 18 concédées.

• Le Lillois Salomon Kalou était titulaire avec Chelsea lors de la finale de l'UEFA Champions League remportée en mai dernier face au Bayern. Il était sorti à la 84e minute.

Groupe G  (FC Spartak Moskva - SL Benfica ; FC Barcelona - Celtic FC)

• C'est face à un club portugais qu'Unai Emery, l'entraîneur du Spartak, a dirigé son premier match européen : au 1er tour de la Coupe UEFA 2008/09, son équipe du Valencia CF avait affronté le CS Marítimo. Après une victoire 1-0 à Madère, les hommes d'Emery s'étaient imposés 2-1 à domicile.

• Lorsqu'ils portaient le maillot d'Arsenal, Cesc Fàbregas et Alex Song (Barça) l'avaient emporté face au Celtic en barrages de l'UEFA Champions League 2009/10 (tot. 5-1).

Groupe H  (Galatasaray AŞ - CFR 1907 Cluj ; Manchester United FC - SC Braga)

• À l'époque où il était capitaine de la Turquie, Fatih Terim, l'actuel entraîneur de Galatasaray, avait affronté Ioan Andone, son homologue de Cluj. Ce match amical, disputé le 29 janvier 1983 au stade Ali Sami Yen, s'était soldé par un score de parité (1-1). La Roumanie l'emportait 3-1 au retour.

• L'entraîneur de Braga, José Peseiro, connaît les clubs anglais : lorsqu'il dirigeait le Sporting Clube de Portugal, son équipe en avait éliminé deux pour atteindre la finale de la Coupe UEFA 2004/05, Middlesbrough FC et Newcastle United FC. Peseiro a également été adjoint de Carlos Queiroz, l'ancien n°2 de Sir Alex Ferguson, au Real Madrid CF en 2003/04.

Les matches de mercredi
Groupe A  (FC Porto - FC Dynamo Kyiv ; GNK Dinamo Zagreb - Paris Saint-Germain FC)

• Porto et le Dynamo se sont rencontrés en phase de groupes 2008/09, chacun s'était alors imposé à l'extérieur. Le Dynamo l'avait emporté 1-0 au Portugal, alors que les Portugais gagnaient à Kyiv après avoir concédé l'ouverture du score.

• Le Dinamo a perdu quatre de ses six derniers matches à domicile face à des équipes françaises, contre deux victoires. Zagreb n'a plus battu de représentant de la Ligue 1 en huit tentatives (domicile et extérieur) depuis son succès 3-1 sur l'AJ Auxerre, à Zagreb au 1er tour aller de la Coupe des vainqueurs de coupe européenne 1994/95. Et même à cette occasion, le Dinamo s'était incliné 3-0 au retour.

Groupe B  (Arsenal FC - FC Schalke 04 ; Montpellier Hérault SC - Olympiacos FC)

• Schalke n'a jamais gagné un match de compétition en Angleterre (1 nul, 4 défaites). Cet unique résultat nul remonte à sa première visite, au 1er tour de la Coupe d'Europe 1958/59, sur le terrain du Wolverhampton Wanderers FC (2-2).

• Après trois revers 2-1 consécutifs sur le sol français, l'Olympiacos a remporté sa première victoire dans l'Hexagone lors de son dernier déplacement en date, un succès 1-0 chez l'Olympique de Marseille la saison dernière en phase de groupe. Le club du Pirée a perdu 8 de ses 12 rencontres en France, pour trois succès. Il a marqué pratiquement à chacun de ces déplacements (neuf fois sur douze).

Groupe C (FC Zenit St Petersburg - RSC Anderlecht ; Málaga CF - AC Milan)

• Luciano Spalletti, l'entraîneur du Zenit, a remporté les huit matches qu'il a disputés face aux clubs belges en tant qu'entraîneur. Lors de son deuxième match européen, Spalletti avait supervisé la victoire 4-0 en cumulé de son UC Sampdoria face au KRC Zuid-West-Vlaanderen, en Coupe UEFA Intertoto 1998.

• Il s'agit de la deuxième saison de Málaga sur la scène européenne, et son équipe reste invaincue à domicile en compétitions de l'UEFA. Mais elle a inscrit seulement trois buts en dix sorties européennes.

Groupe D (AFC Ajax - Manchester City FC ; Borussia Dortmund - Real Madrid CF)

• Entraîneur de l'Ajax, Frank de Boer a honoré sa première sélection avec les Pays-Bas en septembre 1990, face à une équipe d'Italie qui comptait Roberto Mancini, son homologue de City. Actuel entraîneur adjoint de l'Ajax, Dennis Bergkamp était entré en cours de ce match pour les Oranje.

• Les 23 déplacements précédents du Real en Allemagne ont donné lieu à 16 défaites et une seule victoire pour les Merengues. Cet unique succès remonte à 2000/01, face au Bayer 04 Leverkusen (3-2).