UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Draxler, le milieu de Schalke, vise encore les demies

Julian Draxler a déclaré que "cela serait une grande réussite" si le FC Schalke 04 pouvait réitérer l’exploit de son parcours en Champions League.

Draxler, le milieu de Schalke, vise encore les demies
Draxler, le milieu de Schalke, vise encore les demies ©UEFA.com

Le milieu de terrain du FC Schalke 04 Julian Draxler espère que son équipe ira aussi loin que lors de la campagne 2010/11, où elle avait atteint les demi-finales, mais reconnaît que les buts de Raúl González vont faire défaut au club pensionnaire de Bundesliga.

Âgé de 18 ans, le néo-international allemand (qui fêta sa première sélection en mai lors d’un amical face à la Suisse) vise une fois de plus une campagne européenne mémorable, mais sortir du groupe contenant le Montpellier Hérault SC, l'Arsenal FC et l’Olympiacos FC reste la priorité immédiate. "J’ai eu la chance de jouer les demi-finales il y a deux ans", déclare-t-il. "Cela serait une grande satisfaction si nous pouvions les atteindre encore une fois, mais tout d’abord nous devons nous concentrer sur notre poule, observer nos adversaires et prendre du plaisir lors de chaque match que nous disputons dans cette Champions League."

Schalke va évoluer sans Raúl. L'Espagnol de 35 ans a apporté beaucoup d’expérience au club durant deux saisons très réussies avant de quitter Gelsenkirchen cet été pour al-Sadd, au Qatar. Draxler n’hésite pas à faire l’éloge de l’un des meilleurs buteurs de l’histoire des compétitions européennes.  "C’était un vrai leader, grâce à toute son expérience", dit l’adolescent. "Il a passé tellement d’années au plus haut niveau."

"Il a été déterminant tant de fois en Bundesliga ou Champions League. C’était un vrai exemple pour le club. Selon beaucoup, il a apporté une touche de glamour ici, au bord de la Ruhr, et je suis d’accord. Avoir un tel joueur à Schalke fait du bien à tout le monde, cela serait le cas dans n’importe quel autre club."

Pour avoir accès à l’entretien en entier, cliquer sur le bouton la vidéo ci-dessus.