Retrouvailles entre Bâle et Cluj

La canicule oblige Heiko Vogel et son équipe du FC Basel 1893 à s'adapter alors que le CFR 1907 Cluj attend avec impatience les retrouvailles avec les Suisses.

Alexander Frei (à d.) à la lutte avec le défenseur du CFR, Cadú, en 2010/11
Alexander Frei (à d.) à la lutte avec le défenseur du CFR, Cadú, en 2010/11 ©Getty Images

Deux ans plus tard, le FC Basel 1893 et le CFR 1907 Cluj se retrouvent en UEFA Champions League. Cette fois, c'est en barrage pour une place en phase de groupes.

Bâle reste sur une belle saison européenne 2011/12 avec l'élimination du Manchester United FC et une place en 8es de finale. Cependant, l'entraîneur Heiko Vogel prévient son équipe qu'elle doit repartir de zéro. "Les attentes sont très fortes à Bâle, en raison de ce qui s'est passé la saison dernière, mais ça ne suffit pas à se qualifier", prévient l'Allemand.

"Cluj n'a pas encore perdu cette saison et marche bien à l'extérieur", poursuit le coach de 36 ans. "Les équipes roumaines sont fortes tactiquement et avec six Portugais et deux Brésiliens, ils sont techniques aussi."

La canicule a légèrement perturbé les préparatifs et l'entraînement d'avant-match a par exemple dû être décalé au matin, mais Vogel a tout prévu : "Des vestes cryogéniques seront prêtes à la mi-temps et les joueurs devront beaucoup boire. Je suis content d'être l'entraîneur et pas un joueur."

Il devra cependant composer sans son milieu de terrain Gilles Yapi, absent un mois en raison d'une blessure au genou contractée dans la victoire 2-0 face au FC Lausanne-Sport, samedi. Alexander Frei sera de retour, en revanche, mais devrait être sur le banc.

En phase de groupes 2010/11, Suisses et Roumains avaient obtenus une victoire chacun mais le capitaine du CFR, Cadú, estime que les temps ont changé en faveur de son équipe. "Je ne pense pas qu'ils soient aussi forts qu'il y a deux ans alors que nous, nous sommes meilleurs", juge le défenseur. Son entraîneur Ioan Andone se fait l'écho de son joueur : "Demain, le match ne pourra pas se finir sur un 0-0, c'est impossible. Nous sommes obligés de marquer au moins un but et c'est ce que nous essaierons de faire."