UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Fernando Torres vers un nouveau départ

Buteur décisif pour le Chelsea FC, qualifié pour la finale de l'UEFA Champions League aux dépens de Barcelone, Fernando Torres raconte cet exploit.

Torres ©Getty Images

Depuis le transfert de Fernando Torres pour 57,5 M€ du Liverpool FC au Chelsea FC il y a quinze mois, on s'est beaucoup moqué de lui pour son manque d'efficacité devant le but en Angleterre. Mais mardi au Camp Nou, c'est lui qui a eu le dernier mot et scellé la qualification de Chelsea pour la finale de l'UEFA Champions League.

"C'est un moment important pour le club, en particulier pour les supporters qui ont fait le déplacement à Barcelone, on a été magnifiquement soutenus depuis le début", a indiqué Torres à UEFA.com. "On a joué un match très dur, on le savait, et le but de Ramires juste avant la mi-temps nous a donné de l'espoir. Après le penalty manqué de Messi, on a commencé à croire en nos chances."

"On a eu une seule autre occasion, sur mon but, un face-à-face avec le gardien, je savais que je ne pouvais pas louper. C'est le but qui valide notre ticket pour la finale, je suis très heureux."

"On savait qu'il fallait jouer comme ça contre Barcelone car Barcelone est meilleur que quiconque, ils ont les meilleurs joueurs du monde", ajoute Torres. "Alors la chance qu'on avait, c'était de rester compact et d'essayer de marquer en contre-attaque. Ce fut la soirée parfaite pour nous."

Seul point négatif, la suspension de John Terry, Ramires, Raul Meireles et Branislav Ivanović pour la finale du 19 mai à la Fußball Arena München. "C'est un sentiment étrange", reconnaît Torres, "tout le monde est heureux d'aller en finale, mais les joueurs qui seront suspendus sont un peu tristes. Et tout le monde est fatigué. Mais nous allons réaliser ce que nous avons réussi, peut-être demain quand nous serons à Londres à l'entraînement."

"Ce fut une saison difficile pour nous tous. Cette saison semblait être celle de la frustration, avec aucun trophée, peut-être pas de Champions League, et aujourd'hui, à trois semaines de la fin, nous avons deux finales à jouer et on a l'opportunité de finir dans les quatre premiers, ce qui nous qualifierait pour la Champions League. Tout pourrait être exceptionnel, mais on a encore trois grosses semaines devant nous."