UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Mourinho reste exigeant pour le Real

Pour Ivan Jovanović, le match de mercredi face au Real Madrid CF marque le "zénith" de l'APOEL tandis que José Mourinho salue la force de son groupe.

Real Madrid - APOEL ©Getty Images

Pour Ivan Jovanović, le match de mercredi, en quarts de finale retour de l'UEFA Champions League face au Real Madrid CF, marque le "zénith" de l'APOEL tandis que José Mourinho, l'entraîneur des Espagnols, salue la force de son groupe, après la victoire 3-0 du match aller.

Real Madrid
José Mourinho, entraîneur

Nous avons obtenu un très bon résultat (à Chypre) mais nous devons respecter l'APOEL. Nous allons affronter une équipe solide. Mes joueurs vont bien, ils ne sont pas fatigués et débordent de confiance. Nous avons un super bilan en UEFA Champions League avec une seule défaite en deux ans. Nous voulons continuer ainsi.

Le plus important, c'est de jouer les demi-finales. Je veux que mon équipe gagne et joue bien. Depuis le début de saison, nous avons obtenu des victoires avec des joueurs différents à chaque match. Cela prouve la force de ce groupe, le groupe est uni et nous allons gagner ou perdre ensemble jusqu'au bout.

Je suis inquiet pour tous les joueurs blessés car j'aime avoir des problèmes pour sélectionner mon équipe. (Ángel) Di María s'est entraîné sans problème mais ce n'est pas la même chose en match. C'est un joueur important pour l'équipe et il nous manque. Pour moi, notre performance en Liga est extraordinaire, aucune autre équipe dans les grands championnats européens ne compte un avantage de six points sur son dauphin.

Ce week-end
Samedi : CA Osasuna 1-5 Real Madrid (Nino 48e ; Benzema 7e, Ronaldo 37e 70e, Higuaín 40e 77e)
Casillas ; Arbeloa, Albiol, Ramos, Marcelo ; Alonso, Granero, Benzema (Varane 84e), Özil (Di María 82e), Ronaldo ; Higuaín (Coentrão 79e).

• Madrid, privé de Pepe, suspendu, a atteint les 100 buts en Liga cette saison à l'occasion de la 30e journée. Les Merengues avaient terminé la saison dernière avec 102 réalisations en battant l'UD Almería 8-1 à la dernière journée.

Les absents
Sami Khedira a manqué la victoire à Pampelune en raison d'un virus, rejoignant ainsi Lassana Diarra (ischio-jambiers) et Ricardo Carvalho (cuisse) à l'infirmerie. En revanche, Di María a fait son retour contre Osasuna suite à une blessure à la cuisse et Xabi Alonso est à nouveau disponible après avoir purgé un match de suspension en quart de finale aller face aux Chypriotes. José Callejón (cheville) est également de retour mais Álvaro Arbeloa est absent.

APOEL
Ivan Jovanović, entraîneur
Le Real Madrid va atteindre les demi-finales, mais nous allons essayer de faire de notre mieux. Nous pouvons faire mieux (qu'à l'aller), notamment lorsque nous avons la possession donc nous essaierons de nous procurer plus d'occasions. Je n'ai pas peur et tous les résultats sont possibles. Nous ne jouons jamais la peur au ventre. Nous respectons le Real, leur stade et ce qu'ils représentent pour le monde du football, mais nous n'avons pas peur. Tout est possible en football.

Après le tirage (des quarts de finale), j'ai pensé que cela aurait été mieux d'affronter une autre équipe car nous aurions au moins eu une chance. Désormais, je pense que cela a été une bénédiction. Nous allons affronter la meilleure équipe au monde. Ils ont un très bon entraîneur, le meilleur joueur et un stade immense. Nous attendons 3 000 à 4 000 supporters de Nicosie dans les tribunes. Ils pourront profiter du match mais l'équipe doit être concentrée, surtout face au Real Madrid.

Nous avons connu des expériences mémorables ces deux dernières années face à de grandes équipes. Nous avons énormément progressé dans ce laps de temps et avons gagné notre place parmi les huit meilleures équipes d'Europe. Nous avons affronté de bonnes équipes et cette fois nous défions les rois du football. C'est le zénith pour l'APOEL.

Ce week-end
Samedi : AC Omonia 1-2 APOEL (Christofi 55e ; Sousa 45e, Manduca 90e+4)
Chiotis ; Kaká, Morais, Solomou, Alexandrou ; Pinto, Sousa, Marcinho (Adorno 74e), Manduca, Charalambides (Solari 74e) ; Aílton (Satsias 90e+1).

• Malgré les suspensions de Jorge et William Boaventura, l'APOEL a débuté les barrages de fin de saison par une victoire dans une rencontre disputée à huis clos pour s'emparer de la deuxième place au détriment de leur adversaire.

Les absents
Gustavo Manduca est disponible après avoir purgé un match de suspension à l'aller mais l'APOEL doit composer avec un grand nombre de blessures. Marcelo Oliveira (genou) et Ivan Tričkovski (fracture de la main) ont rejoint Savvas Poursaitides et Panos Constantinou à l'infirmerie. Nektarios Alexandrou s'est remis d'une béquille pour jouer contre l'Omonia et il devrait être disponible.

Bon à savoir
Le Real est quasi imbattable lorsqu'il remporte le match aller en compétition de l'UEFA. Il s'est qualifié 26 fois sur 27, dont trois après un succès 3-0. Son seul faux-pas est à mettre à l'actif de l'Odense BK au 3e tour de la Coupe UEFA 1994/95, où une victoire 3-2 à l'extérieur a précédé une défaite 2-0.