UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Le Barça s'impose face à un Bayer solide

Bayer 04 Leverkusen 1-3 FC Barcelona
Le Barça s'impose en Allemagne grâce à son duo offensif Sánchez et Messi.

Leverkusen - Barcelona ©Getty Images

Le FC Barcelona s’offre une grande option sur la qualification en s'imposant 3-1 sur le terrain du Bayer 04 Leverkusen en 8es de finale aller de l’UEFA Champions League, grâce à un doublé d’Alexis Sánchez et un but de Lionel Messi. Les hôtes sont cependant passés tout près d’égaliser une deuxième fois à plusieurs reprises, avant de céder en fin de rencontre.

L’entame de rencontre était sans surprise dominée par le FC Barcelona, qui confisquait le ballon et multipliait les passes pour tenter de manœuvrer une équipe du Bayer bien en place. Les Catalans peinaient cependant à s’approcher de la cage défendue par Bernd Leno, dont les coéquipiers comptaient seulement 22% de possession de balle à la 22e minute. Face à des Allemands très regroupés en défense, les Barcelonais misaient sur la montée de leurs défenseurs latéraux offensifs.

Ce sont d’ailleurs Daniel Alves et Éric Abidal qui débloquaient un peu le verrou en apportant le surnombre : le Français en semant le trouble sur l'aile gauche et en provoquant une faute de Daniel Schwaab, qui récolait le premier avertissement du match (8e), et le Brésilien en débordant sur l’aile droite pour offrir un centre que le même Schwaab enlevait au dernier moment des pieds de Lionel Messi.

La bataille tactique se déplaçait alors au milieu de terrain. Le Barça faisait tournait le ballon pour tenter de déstabiliser une formation allemande très sérieuse dans ses replacements, mais qui avait malheureusement les plus grandes peines à s’approcher de la surface catalane.

Et c’est d’ailleurs du rond central qu’était déclenché le premier éclair de génie de Lionel Messi : pour la première fois du match, l’Argentin avait le temps de contrôler le ballon. Il en profitait parfaitement pour lancer Alexis Sánchez dans la profondeur, d’une caresse de l'extérieur du pied gauche. L'attaquant ne se faisait pas prier et glissait entre les jambes de Leno un ballon qui terminait sa course dans le petit filet adverse (1-0, 41e).

Le passeur et le buteur allaient s’illustrer encore dans cette fin de première période plus enlevée : profitant de davantage d’espaces, ils se montraient dangereux à deux reprises, d’abord par Sánchez, qui ne parvenait cependant pas à bonifier un décalage intéressant, puis par Messi, qui était rattrapé par trois défenseurs allemands au terme d'une longue chevauchée dont il a le secret.

Le Bayer attaquait la seconde période avec de tout autres intentions : grâce à un placement bien plus haut et un pressing plus intenses, les joueurs allemands se montraient enfin dangereux. Ils adressaient un premier avertissement avec un coup franc qu'André Schürrle ne parvenait pas à redresser (48e), et quatre minutes plus tard, Michal Kadlec égalisait. Le latéral profitait d’un excellent centre de la droite glissé par Vedran Ćorluka pour marquer de la tête au second poteau.

La rencontre s’animait alors pleinement, le ballon passant beaucoup plus rapidement d’un côté à l’autre du terrain. Et à ce jeu, Sánchez est redoutable : après s’être montré menaçant sur une balle en profondeur sur laquelle il était finalement devancé par Leno, l’attaquant chilien redonnait l’avantage au Barça dès la 55e minute, en bénéficiant d’un service perçant de Cesc Fàbregas pour dribbler le gardien adverse et glisser le ballon au fond des filets.

Cela ne refroidissait toutefois pas les ardeurs de Leverkusen, qui passait tout près d’égaliser une deuxième fois à l’heure de jeu, mais la frappe croisée de Castro rebondissait sur le poteau gauche de Víctor Valdés, au terme d’un mouvement collectif de toute beauté. Dix minutes plus tard, Messi lui répondait : le petit meneur de jeu se faufilait entre deux défenseurs à l’entrée de la surface côté droit et tirait sur le poteau à bout portant (72e).

La fin de rencontre était un véritable festival d’occasions : Pedro Rodríguez laissait filer un bon ballon côté gauche (74e) puis Alvès se faisait rejoindre sur le fil alors qu’il s’apprêtait à donner un centre dangereux la minute suivante, mais le Bayer répondait par Stefan Kiessling qui, tout juste entré en jeu plaçait une tête dans le soupirail de Valdés, qui se couchait bien (78e).

Le Barça poussait pour le troisième but, à l’image de Mascherano, dont la tête à bout portant était repoussé par le gardien (84e). Les Catalans allaient cependant trouver la faille une dernière fois, par Messi qui concluait d'une reprise de volée un magnifique service altruiste d'Alvès qui s'était échappé côté droit (88e).

Le Barça a pris une solide option ce soir, mais le Bayer pourra s’inspirer de sa seconde période pour tenter de réaliser un exploit le 7 mars au Camp Nou.