Éradiquons la pandémie de COVID-19 en suivant les cinq gestes barrières de l'Organisation mondiale de la santé et de la FIFA pour contribuer à freiner la diffusion de la maladie.
 

1. Lavez-vous fréquemment les mains 2. Toussez ou éternuez dans votre coude 3. Ne vous touchez pas le visage 4. Évitez les contacts proches 5. Restez chez vous si vous ne vous sentez pas bien.

Tous les détails >

Shaqiri dans la tradition suisse de Bundesliga

En rejoignant le Bayern l'été prochain, Xherdan Shaqiri ajoutera son nom aux stars suisses en Bundesliga. UEFA.com présente ses prédécesseurs.

Stéphane Chapuisat célèbre l'un de ses 102 buts pour le Borussia Dortmund
Stéphane Chapuisat célèbre l'un de ses 102 buts pour le Borussia Dortmund ©Getty Images

En rejoignant le FC Bayern München l'été prochain, Xherdan Shaqiri viendra compléter la liste des stars suisses ayant évolué en Bundesliga. UEFA.com revient sur ces joueurs qui ont brillé de l'autre côté de la frontière.

Anton Allemann (1964–66)
Toujours considéré comme l'un des meilleurs joueurs suisses de tous les temps, Allemann a été le premier suisse, et l'un des premiers étrangers, à évoluer en Bundesliga. Le buteur a disputé 50 matches pour le 1. FC Nürnberg. Il est devenu célèbre en qualifiant son équipe pour la Coupe du Monde de la FIFA 1962 au Chili.

Stéphane Chapuisat (1991–99)
Chapuisat est sans aucun doute celui qui a le plus marqué les esprits lors de son passage au Borussia Dortmund. Arrivé en provenance du KFC Uerdingen 05 en 1991, 'Chappi' a été l'une des premières recrues d'Ottmar Hitzfeld, désormais sélectionneur national de la Suisse. Chapuisat, 103 sélections, a inscrit 20 buts en championnat pour sa première saison à Dortmund, qu'il a aidé à atteindre la finale de la Coupe UEFA la saison suivante, mais ce n'était que le début. Joueur clé de la période la plus florissante de l'histoire du club, le buteur a décroché deux titres de Bundesliga de rang avant de brandir le trophée de l'UEFA Champions League en 1997. Chapuisat est devenu le premier étranger à inscrire 100 buts dans l'élite allemande et a quitté les Schwarzgelben après huit années impressionnantes pour terminer sa carrière au BSC Young Boys et au FC Lausanne-Sport.

Alain Sutter (1993–97)
Même si ses succès ne sont pas comparables avec ceux de Chapuisat, il n'a pas fallu longtemps à Sutter pour devenir l'un des chouchous du public du 1. FC Nürnberg (1993-1994) et du SC Freiburg (1995-1997). C'est sans surprise que le FC Bayern München s'est attaché ses services pour la saison 1994/95, mais il n'a inscrit qu'un but en 22 matches de championnat avant de rebondir à Fribourg.

Ciriaco Sforza (1993–96, 1997–2006)
Lorsque Sforza a signé pour le 1. FC Kaiserslautern en 1993, il avait déjà décroché le titre de champion de Suisse avec le Grasshopper-Club, mais c'est sa progression en Bundesliga qui l'a aidé à devenir l'un des joueurs clés de l'équipe nationale suisse. Il a effectué trois passages au Betzenberg (1993-1995, 1997-2000 and 2002-2006), remportant le titre en 1998. Milieu de terrain possédant une superbe lecture du jeu, Sforza a également joué au Bayern par deux fois (1995-1996 and 2000-2002), glanant la Coupe UEFA 1996 ainsi que l'UEFA Champions League et le championnat d'Allemagne en 2001.

Alexander Frei (2006–09)
Après avoir fait l'étalage de ses qualités de buteur en Suisse et en France, Alexander Frei est devenu le successeur de Chapuisat comme icône suisse de Dortmund en 2006. Son bilan de 34 buts en 74 rencontres de championnat pour le BVB est impressionnant, mais il aurait pu être encore meilleur s'il n'avait pas subi une série de blessures au cours de son passage au club.

Diego Benaglio (2002–05, 2008–)
Parmi les stars suisses du moment, Diego Benaglio se détache par sa contribution à la plus grande surprise en Bundesliga au cours de ces dix dernières années. Le joueur de 28 ans reste l'un des gardiens les plus réguliers du championnat, mais sans sa forme étincelante lors de la saison 2008/09, le VfL Wolfsburg n'aurait probablement pas été en mesure de lutter pour le titre. Depuis lors, Benaglio est devenu le portier n° 1 de l'équipe de Suisse (41 sélections).

Haut