Beckett n'oubliera pas cette défaite

La victoire 10-0 du HJK n'est pas sans rappeler le record européen 11-0 que le Dinamo Bucarest a infligé au Crusaders FC. Liam Beckett raconte.

L'équipe des Crusaders en 1973 - Liam Beckett est à droite au premier rang
L'équipe des Crusaders en 1973 - Liam Beckett est à droite au premier rang ©Crusaders FC

Cela fait près de 40 ans, mais Liam Beckett affirme encore cauchemarder sur cette après-midi d'octobre 1973 quand le Crusaders FC entrait dans les livres d'histoire après avoir reçu une correction 11-0 de la part du FC Dinamo Bucureşti en Coupe des clubs champions européens.

Avec un succès 10-0 sur le Bangor City FC, le HJK Helsinki Bangor est passé tout près du record mais l'humiliation des Nord-Irlandais dans la capitale roumaine demeure la plus lourde défaite jamais infligée dans la compétition.

Beckett, 22 ans à l'époque, garde des souvenirs impérissables de cette rencontre. "J'ai encore des cauchemars", raconte-t-il. "C'était sans doute l'une des soirées les plus étranges que j'ai jamais vécue. Ce n'était pas seulement un match à sens unique. Ils avaient de nombreux internationaux roumains dans leurs rangs et ils étaient époustouflants, c'était une équipe fabuleuse. Nous étions comme des agneaux envoyés à l'abattoir."

Après une défaite seulement 1-0 à l'aller à Belfast, les Crusaders encaissaient un premier but au retour après seulement cinq minutes et accusaient un retard 4-0 à la pause. L'attaquant Dudu Georgescu, Soulier d'or européen en 1975 et 1977, et le milieu Radu Nunweiler, un autre international roumain, inscrivaient quatre buts chacun.

"Ce match nous a ouvert les yeux. Nous étions champions d'Irlande du Nord et nous étions bons chez nous, mais nous étions sans doute un peu naïfs. Techniquement, Bucarest était superbe. Physiquement, ils étaient solides. Ils devaient avoir des muscles à des endroits où je ne savais pas qu'on pouvait avoir des muscles. Ils déplaçaient le ballon si vite. C'était passe, passe, passe, but. Et un autre but. Et un autre. Le seul moment où on a vu le ballon, c'était pour engager après leurs buts."

Florea Dumitrache et Cornel Dinu trouvaient également le chemin des filets tandis que le cinquième but était attribué à Beckett, même si l'ancien défenseur insiste qu'il n'a pas touché le ballon en dernier. "Ce n'était pas moi. Un de mes coéquipiers a marqué en essayant de le dégager sur la ligne. Je n'ai jamais pu oublier ce 11-0 mais je n'ai pas marqué contre mon camp !"