UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Thiago Silva espère briller à Milan

D'une ''mauvaise année'' passée à Porto au titre de champion d'Italie en 2010/11 avec l'AC Milan, le défenseur Brésilien Thiago Silva se confie.

Thiago Silva espère briller à Milan
Thiago Silva espère briller à Milan ©UEFA.com

Joueur clé de l'AC Milan champion d'Italie en 2010/11, le défenseur central international brésilien Thiago Silva revient sur son ascension, qui n'a pas toujours été un long fleuve tranquille. Entre Juventude, Porto et l'Italie.

Départ du Brésil – J'étais très jeune quand j'ai quitté le Brésil. Mon arrivée à Porto n'a pas été facile et j'ai eu quelques soucis. Je parlais la langue, mais je me sentais très seul. Et deux mois plus tard, j'ai commencé à tomber malade, j'avais attrapé la tuberculose, mais aucun docteur à Porto ne savait de quoi je souffrais. Alors je suis allé avec l'équipe B, je me suis entraîné et j'ai joué avec l'équipe B uniquement. Je m'entraînais rarement avec l'équipe première, et je jouais encore moins souvent avec eux. Tout ça à cause de cette tuberculose. La maladie m'a beaucoup ralentit cette année là, c'était en 2005. C'est une année où je n'ai pas joué au football, c'était une année triste pour moi. Alors quand il y a des moments difficiles aujourd'hui, je repense au passé, à cette expérience, et je me souviens de ce que j'ai traversé. Je deviens plus fort à chaque fois que j'y pense.

Toujours un pied au pays – J'essaye de rentrer voir ma famille. J'aime regarder des films ou des émissions brésiliennes par exemple. Je rentre toujours déjeuner à la maison après l'entraînement et je trouve un moment pour faire une sieste l'après-midi. Quand je m'entraîne tard, je rentre vers huit heures et je suis impatient de dîner avec ma famille. Je n'ai pas sortir, être dehors, danser, tout ça. Je ne bois pas. C'est pénible pour moi de sortir et voir les autres boire pendant que je suis là à ne rien faire. Je préfère rester à la maison avec un bon jeu vidéo.

Son arrivée au Milan – J'étais à Rio, dans ma voiture, j'allais chez mes parents quand j'ai reçu un appel de Leonardo, qui me demandait comment j'allais. Je lui ai répondu "Tout va bien, et chez toi ?". Il n'a pas répondu et m'a juste demandé si j'aimerais venir à Milan. Je dis "Bien sûr que ça me plairait !". Mais le problème est que l'Inter venait déjà de m'envoyer une proposition.