Éradiquons la pandémie de COVID-19 en suivant les cinq gestes barrières de l'Organisation mondiale de la santé et de la FIFA pour contribuer à freiner la diffusion de la maladie.
 

1. Lavez-vous fréquemment les mains 2. Toussez ou éternuez dans votre coude 3. Ne vous touchez pas le visage 4. Évitez les contacts proches 5. Restez chez vous si vous ne vous sentez pas bien.

Tous les détails >

Busquets et la passion du Barça pour la Champions League

"C'est la Champions League qui fait vraiment vibrer les fans du Barça", a confié Sergio Busquets au magazine "Champions". Il évoque son ascension et explique pourquoi il n'aurait jamais pu suivre les pas de son père dans le but.

Sergio Busquets, le milieu de terrain du FC Barcelona et de l'Espagne
Sergio Busquets, le milieu de terrain du FC Barcelona et de l'Espagne ©Getty Images

Le père de Sergio Busquets, Carles, gardait la cage du FC Barcelona dans les années 90, mais l'idée de devenir gardien de but à son tour n'a jamais effleuré l'esprit de Sergio.

"Pas question !", ronchonne-t-il. "Quand on est jeune, c'est ennuyeux d'être gardien. Quand on joue à l'école avec ses amis, on veut toujours être attaquant et marquer des buts. Aussi, comme mon père était gardien, il nous laissait toujours frapper, mon frère et moi. Nous adorions ça."

Sergio est passé de la troisième division au football international en moins de neuf mois. Huit semaines après sa première sélection avec l'Espagne, il remportait l'UEFA Champions League à Rome. Un an plus tard, il devenait champion du monde. Cela lui arrive-t-il de s'arrêter et de se demander si tout est bien réel ?

"Oui, cela m'arrive assez souvent", lâche-t-il en souriant. "Les gens vous rappellent que c'est historique d'accumuler tous ces titres en aussi peu de temps et lorsqu'ils me le disent, je réalise qu'il y a très peu de joueurs qui ont gagné tout ça aussi rapidement."

La vitesse à laquelle le sélectionneur de l'Espagne Vicente del Bosque a réalisé que Busquets était assez mûr pour être sélectionné, puis devenir l'une des pièces maîtresses de la conquête de la Coupe du Monde de la FIFA, est stupéfiante. Mais les supporteurs ont mis plus de temps à apprécier ce que les experts ont tout de suite compris. Busquets comprend pourquoi.

"Si on veut jouer un football flamboyant et se faire remarquer, alors il ne faut pas choisir mon poste", explique-t-il. "Au niveau tactique, le poste de milieu défensif dans un 4-3-3 est le plus exigeant. Je suis un joueur collectif qui doit beaucoup travailler et se sacrifier pour le succès du groupe."

Entouré d'artistes comme Andrés Iniesta, Xavi Hernández et Lionel Messi, ses moments de gloire sont moins visibles. Mais chacun de ces joueurs connaît l'importance de Busquets. "Je sais que les gens regardaient jouer Sergio et pensaient qu'il ne correspondait pas au style du Barça mais ils se trompaient", a déclaré Xavi dans El País. "Il apporte beaucoup plus que ça. C'est lui qui fait la première passe, il joue la tête levée et fait constamment les meilleurs choix."

Busquets est friand de l'adrénaline et de la fierté que procurent les soirées d'UEFA Champions League. "C'est la Champions League qui fait vraiment vibrer les fans du Barça", confie Busquets. "Nous prenons le bus en direction du stade et nous voyons tous les gens dans les rues qui nous encouragent. C'est les soirs de Champions League que nos fans chantent encore plus fort et perdent leurs voix, nous le remarquons vraiment. Voilà ce que représente la Champions League pour moi."

Vous retrouverez l'entretien complet avec Sergio Busquets dans la dernière édition du magazine "Champions". Inscrivez-vous maintenant.

Haut