Éradiquons la pandémie de COVID-19 en suivant les cinq gestes barrières de l'Organisation mondiale de la santé et de la FIFA pour contribuer à freiner la diffusion de la maladie.
 

1. Lavez-vous fréquemment les mains 2. Toussez ou éternuez dans votre coude 3. Ne vous touchez pas le visage 4. Évitez les contacts proches 5. Restez chez vous si vous ne vous sentez pas bien.

Tous les détails >

Barcelone fait des misères au Shakhtar

FC Barcelona 5-1 FC Shakhtar Dontesk
Les Catalans sont bien partis pour rejoindre les demi-finales après une nouvelle prestation de haute volée.

En images ©Getty Images

Le FC Barcelona a peut-être fait le plus dur, mercredi, en quart de finale aller de l'UEFA Champions League, en disposant facilemement du FC Shakhtar Donetsk.

Trop laxistes en défense, les Ukrainiens n'ont jamais paru en mesure de faire douter les joueurs de Josep Guardiola, même quand ils ont réduit le score à 3-1 par Yaroslav Rakitskiy, après les buts d'Andrés Iniesta, Daniel Alvés et Gerard Piqué. Seydou Keita a répondu dans la minute pour les Blaugrana.

Au lendemain de la victoire 4-0 du Real Madrid CF sur le Tottenham Hotspur FC, une demi-finale 100% espagnole et 100% Clasico semble se profiler... à moins que le chaudron de la Donbass Arena, mardi, soit l'écrin d'un exploit historique.

Non remis d'une blessure à la cheville, Dmytro Chygrynskiy était absent de la feuille de match au Camp Nou et cette défection coûtait cher d'entrée au vainqueur de la Coupe UEFA 2009. Pour son premier ballon, Lionel Messi parvenait, avec de la réussite, à trouver Iniesta lequel, de près, glissait le ballon sans peine sous le gant droit d'Andriy Pyatov (1-0, 2e).

Les Ukrainiens, vainqueurs ici 3-2 en 2008, étaient cueillis à froid. Ils n'en perdaient pas leurs moyens. Avec leurs quatre Brésiliens aux avant-postes les joueurs de Mircea Lucescu venaient inquiéter Víctor Valdés, notamment avec un lob de Willian qui passait juste au-dessus (13e) et un Douglas Costa virevolant. Mais le ballon était immanquablement dans les pieds catalans. Un jeu dangereux pour le Shakhtar et sa défense à nouveau un peu statique sur le deuxième but.

À l'origine de ce dernier, une ouverture de 35 m au millimètre d'Iniesta pour Daniel Alvés qui profitait du mauvais placement de Mykola Ishchenko pour déjouer le hors-jeu et battre tranquillement Pyatov, hésitant dans sa sortie (2-0, 34e).

Une frappe de l'entrée de la surface de Messi et un coup franc de Xavi Hernández contribuaient à laisser Pyatov sous pression. Le gardien international ukrainien concédait peu après un corner sur lequel il allait s'incliner à nouveau. Xavi le frappait en retrait à ras de terre pour Gerard Piqué qui croisait son tir, lequel entrait dans le but avec l'aide du jeune Rakitskiy (3-0, 53e).

L'équipe qui avait passé six buts à l'AS Roma au tour précédent se rappelait qu'elle avait marqué dans tous ses déplacements cette saison en Champions League et la série se poursuivait quand Rakitskiy coupait au deuxième poteau un coup franc fuyant de Douglas Costa (3-1, 60e). Ce regain ne durait pas. Quasiment sur l'engagement, Messi décalait Seydou Keita qui fusillait Pyatov du gauche (4-1, 61e).

Le poteau, trouvé par Luiz Adriano à la 82e minute, ne faisait que donner des regrets au Shakhtar, qui encaissait encore un but, à cinq minutes de la fin par Xavi, servi dans la surface par Alves (5-1, 86e). Celui-ci rendait la mission virtuellement impossible pour le Shakhtar qui espère encore devenir la première équipe de son pays à atteindre le dernier carré de la C1.

Haut