Éradiquons la pandémie de COVID-19 en suivant les cinq gestes barrières de l'Organisation mondiale de la santé et de la FIFA pour contribuer à freiner la diffusion de la maladie.
 

1. Lavez-vous fréquemment les mains 2. Toussez ou éternuez dans votre coude 3. Ne vous touchez pas le visage 4. Évitez les contacts proches 5. Restez chez vous si vous ne vous sentez pas bien.

Tous les détails >

Caramba ! Encore raté pour Arsenal

FC Barcelona 3-1 Arsenal FC (tot. 4-3)
À dix après l'expulsion de Robin van Persie, les Anglais ont cédé les premiers, en deuxième période.

Lionel Messi (FC Barcelona) laisse exploser sa joie avec ses coéquipiers après avoir défait les Gunners sur leur pelouse
Lionel Messi (FC Barcelona) laisse exploser sa joie avec ses coéquipiers après avoir défait les Gunners sur leur pelouse ©Getty Images

Le FC Barcelona a peiné mais a fini par venir à bout de l'Arsenal FC, mardi en 8e de finale retour de l'UEFA Champions League. Les Espagnols ont profité de l'expulsion de Robin van Persie en seconde période pour faire la différence et remonter leur défaite 2-1 à Londres à l'aller.

Arsenal se présentait au Camp Nou avec Van Persie et Cesc Fàbregas face à une défense centrale amoindrie du côté espagnol. Éric Abidal remplaçait Carles Puyol (blessé) et Sergio Busquets était aligné à la place de Gerard Piqué (suspendu). Mais cette ligne arrière n'a laissé entrevoir que peu de fébrilité.

Le début de match n'avait rien à voir avec celui d'il y a un an, quand Lionel Messi marquait un quadruplé pour éliminer Arsenal en quarts de finale. Les Blaugrana maîtrisaient le ballon mais ne parvenaient pas à le porter devant le but des Anglais, virtuellement qualifiés après leur victoire 2-1 à l'aller.

Si bien que la première occasion, fait inimaginable au vu du match d'il y a trois semaines, n'arrivait qu'à la 28e minute : un tir de Pedro au-dessus. Elle allait toutefois ouvrir la porte à une grosse domination du leader de la Liga avec en point d'orgue, après une tentative d'Adriano sur le poteau, le but de Lionel Messi. L'Argentin était servi dans la surface par André Iniesta, il se jouait de Manuel Almunia d'un dribble aérien et marquait dans le but vide à quelques secondes de la pause (1-0, 45e+2).

Arsenal revenait sur le terrain éliminé mais ne le restait pas longtemps. Un but contre son camp de Busquets sur un corner de Samir Nasri remettait les pendules à l'heure (1-1, 53e). Quelques minutes plus tard, les choses se compliquaient toutefois pour les Gunners. Van Persie recevait un deuxième carton jaune, ce qui forçait ses coéquipiers à continuer à faire de la résistance à dix.

Bien qu'héroïque, notamment avec Almunia, qui avait remplacé en première période Wojciech Szczęsny (blessé à un doigt), cette défense pliait deux fois. D'abord devant Xavi Hernández, après un jeu en triangle impliquant dans l'axe Iniesta et Messi (2-1, 69e). Ensuite sur un penalty concédé par Laurent Koscielny sur Pedro que Messi transformait (3-1, 71e). Pour la troisième fois en trois confrontations Arsenal prenait la porte de sortie de la Champions League devant Barcelone.

 

Haut