Terry : "L'Europe est notre priorité"

Pour le défenseur John Terry, le Chelsea FC a toujours aussi "faim" de victoire, surtout en UEFA Champions League, une compétition qui continue de leur échapper.

Fernando Torres et John Terry veulent sauver leur saison en remportant l'UEFA Champions League
Fernando Torres et John Terry veulent sauver leur saison en remportant l'UEFA Champions League ©Getty Images

Les temps sont durs pour le Chelsea FC, qui n'a remporté qu'un seul de ces cinq derniers matches et n'a pas marqué au cours des trois dernières rencontres.

Double tenant du titre en FA Cup, Chelsea a été sorti par Everton samedi dernier. Mal en point en championnat également, les Londoniens sont la cible des médias britanniques qui qualifient Chelsea de puissance sur le déclin. À la veille de leur 8e de finale d'UEFA Champions League face au FC København, John Terry met les choses au clair.

"Nous sommes déçus par nos résultats ces derniers temps, mais nous ne sommes pas une équipe vieillissante", estime le capitaine des Blues, âgé de 30 ans. "Il y a deux ans, nous avons traversé une période similaire. Tout le monde a commencé à parler de notre âge, mais nous avons réalisé un doublé la saison dernière, et plus personne ne parlait de notre âge."

Samedi, contre Everton, l'âge moyen de l'équipe alignée par Carlo Ancelotti était de 28 ans, mais les cadres de l'équipe, tels que Terry, Ashley Cole, Frank Lampard ou Didier Drogba, ont tous la trentaine et se débattent parfois avec des blessures tenaces. Nul doute pourtant que cette génération fera tout pour remporter une UEFA Champions League qui lui échappe de peu depuis plusieurs années, après quatre demi-finales et une finale perdue aux tirs au but en 2008.

Le défenseur emblématique l'a d'ailleurs bien compris : "L'Europe est notre priorité. Ce sera dur de rattraper le Manchester United en championnat, même si on doit les affronter deux fois. L'objectif est donc la Champions League, qui nous échappe encore."

"Notre équipe a beaucoup de qualités, et nous sommes encore plus forts avec les arrivées de Fernando Torres et David Luiz (non qualifié). Les périodes difficiles font partie de la carrière de tout joueur. Je suis déçu, mais je ne baisse pas les brais. On a confiance et on a les joueurs pour être compétitifs au plus haut niveau."

Le fait que la finale se jouera à Londres cette année est un autre facteur de motivation pour une équipe qui a "faim", selon les mots de Terry, de remporter cette compétition. "Notre situation est peut-être une bonne chose pour la Champions League. Ce ne sera pas facile contre Copenhague, qui jouera les contres, mais on a faim, et si on retrouve nos esprits, nous avons une chance de soulever le trophée à Wembley au mois de mai."