UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
À compter du 25 janvier, UEFA.com ne prend plus en charge Internet Explorer.
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Guardiola : "Prestation extraordinaire"

Josep Guardiola a qualifié la prestation de son équipe "d'extraordinaire" après la victoire du FC Barcelona 5-1 contre le Panathinaikos FC. Mais ôur l'entraîneur, les Espagnols "ne sont pas encore au top".

Josep Guardiola (FC Barcelona) est impressionné par la prestation de ses joueurs
Josep Guardiola (FC Barcelona) est impressionné par la prestation de ses joueurs ©Getty Images

Josep Guardiola ne pouvait réfréner sa joie après la large victoire 5-1 du FC Barcelona face au Panathinaikos FC, dans le Groupe D de l'UEFA Champions League. Pour l'entraîneur grec, Nikos Nioplias, "il est très difficile de leur prendre la balle".

Josep Guardiola, entraîneur de Barcelone
Vous savez que je ne suis pas du genre à bomber le torse, mais notre prestation de ce soir était extraordinaire. Vous savez que vous êtes sur la bonne voie quand vous vous créez une vingtaine d'occasions contre les champions de Grèce, mais nous ne sommes pas encore au top. On a attaqué bien mieux que (lors de la défaite 2-0 contre le Hércules CF samedi). Victor Valdés n'a touché la balle qu'une seule fois pendant la soirée, et c'était pour la ramasser au fond des filets. On est dans cette période étrange de la saison où on joue bien, mais on encaisse un but ou on rate une occasion facile. Ce soir, on en a mis cinq, notre jeu était basé sur le mouvement, la possession, notre personnalité. La Champions League est un tournoi où il faut gagner les matches à domicile, et c'est ce qu'on a fait ce soir. (Lionel Messi) est le meilleur joueur du monde de loi ; il a toujours envie de jouer. Essayez donc de passer 11 jours en Argentine, de revenir et de jouer tout de suite un match comme ça ; essayez pour voir. D'accord, il gagne beaucoup d'argent, mais c'est avant tout un homme comme un autre.

Nikos Nioplias, entraîneur du Panathinaïkos
C'est une lourde défaite, mais notre objectif reste le même : au 7 décembre prochain, on veut être qualifiés pour la phase suivante. Le calendrier n'est pas idéal, car on est arrivés au Camp Nou avec seulement deux matches officiels dans les pieds. Le moment était d'autant plus mal choisi qu'on a joué Barcelone après sa défaite contre Alicante, et ils voulaient prouver que ce n'était qu'un faux pas. Le plus dur contre le Barça, ce n'est pas de courir ou le marquage, c'est de garder le ballon. Si on avait pas encaissé aussi vite après notre but, peut-être qu'on aurait pu prendre confiance et que nos adversaires auraient été plus sous pression. Mais ce qui est fait est fait, et on doit aller de l'avant. Barcelone a tellement de qualités que personne ne peut venir ici et contrôler le match. On n'a pas su garder la balle et ça n'avait aucun sens de galoper d'un bout à l'autre du terrain toute la soirée. Il faut aussi savoir se détendre, il faut poser le pied sur le ballon, mais c'est tellement difficile de le leur prendre.