Bastos offre un bon départ à l'OL

Olympique Lyonnais 1-0 FC Schalke 04
Le vice-champion de France est parti fort dans le Groupe B avec une victoire sur dix Allemands, grâce à un but de Michel Bastos.

Bastos offre un bon départ à l'OL
Bastos offre un bon départ à l'OL ©UEFA.com

L'Olympique lyonnais n'a pas tremblé longtemps, ce mardi soir, devant les Allemands du FC Schalke 04, en ouverture de cette UEFA Champions League 2010/11. Le temps de concéder la première occasion du match sur une erreur de Timothée Kolodziejczak dont profitait Jefferson Farfán (11e). Hugo Lloris était à la parade.

Par la suite, les joueurs de Claude Puel prenaient progressivement le match à leur main. Techniquement supérieurs, animés de meilleures intentions que lors de leurs dernières sorties en championnat, ils faisaient circuler le ballon et dominaient. À la 21e minute, Michel Bastos était à l'affût sur une mésentente de la défense de Schalke. De retour de blessure, le Brésilien lobait le gardien Neuer. Benedikt Höwedes ne parvenait pas à détourner le ballon hors de ses buts (1-0).

Le jeune défenseur central vivait une soirée cauchemardesque puisque, moins de vingt minutes plus tard, il récoltait un carton rouge direct pour avoir essuyé ses crampons sur le torse de Jimmy Briand (38e). À dix, les Allemands voyaient leurs chances de ramener un bon résultat de Gerland sérieusement s'amenuiser. Lloris avait dû pourtant encore sortir le grand jeu quelques minutes plus tôt sur une frappe de Christoph Moritz (33e) mais dans l'ensemble, Lyon, en supériorité numérique, maîtrisait son sujet. Ce fut encore plus net en deuxième période.

Toutefois, si Toulalan et ses partenaires dominaient, ils ne s'approchaient pas souvent des buts de Manuel Neuer. Il fallut attendre la 67e minute pour voir Lyon se procurer une grosse occasion de deuxième but, mais la frappe de Miralem Pjanić sur un service de Briand frôlait le poteau. Onze minutes plus tard, Toulalan prolongeait de la tête un coup franc du même Pjanić dans les gants du portier allemand, qui devait ensuite s'interposer devant Lisandro (79e). Lyon poussait mais ne portait pas l'estocade et donnait même quelques sueurs à ses supporters. Qu'importe, une victoire pour commencer, cela fait du bien !