UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Lyon prend une option

Olympique Lyonnais 3-1 FC Girondins de Bordeaux
L'Olympique lyonnais est sorti vainqueur du quart de finale aller franco-français, mardi soir, dans un match très animé.

Lyon prend une option
Lyon prend une option ©UEFA.com

Dix minutes de mise en route et ensuite tout s'est affolé. Le traditionnel round d'observation, mené aux points par les Girondins, a été stoppé net par le but de Lisandro Lopez. L'Argentin reprenait un centre de Mathieu Bodmer qui avait profité d'une grosse erreur de Michaël Ciani. Mais au lieu de continuer sur leur lancée, les Lyonnais mettaient le pied sur le frein. Il n'en fallait pas plus aux hommes de Laurent Blanc pour se ressaisir immédiatement. Quatre minutes plus tard, ils égalisaient par Marouane Chamakh. Capitaine d'un soir en l'absence d'Alou Diarra, le Marocain dominait de la tête Cris sur un centre de Yoann Gourcuff et trompait Hugo Lloris.

Dès lors, les situations dangereuses s'enchaînaient et les deux gardiens, ultra-sollicités, devaient rester sur le qui-vive. Cesar Delgado se procurait une énorme occasion quand, à la 24e minute, il se présentait seul devant Cédric Carrasso qui se montrait le plus prompt dans sa sortie. Dans la foulée, Yohan Gouffran réussissait une talonnade géniale sur laquelle s'envolait Lloris. Les Bordelais, qui ont déjà marqué trois-quarts de leurs buts cette saison en Champions League sur coups de pieds arrêtés, utilisaient souvent les airs pour inquiéter leur adversaire. De la tête encore, Chamakh devançait la sortie de Lloris mais le ballon passait juste à côté (30e). À chaque fois, les attaques se montraient tranchantes et incisives et mettaient au supplice des défenses fragilisées par tant de percussion. Le jeu allait d'un camp à l'autre en quelques secondes, d'une surface de réparation à l'autre, et deux minutes plus tard, Michel Bastos, après une action lyonnaise d'une grande limpidité, récupérait le cuir et fusillait Carrasso (2-1, 32e).

Dans la foulée, Lyon imprégnait une énorme pression pour tenter de faire la différence. Mais encore une fois, Bordeaux était tout proche de revenir au score par Chamakh, qui trouvait Lloris sur sa route (39e). Avant que Delgado, après un gros travail de Lisandro, n'oblige Carrasso à se coucher (45e).

En deuxième période, le duel entre Lloris et Chamakh reprenait de plus belle. Le gardien lyonnais réalisait une parade somptueuse sur une reprise à bout portant du Marocain (61e) qui, sur la même action, réussissait encore à placer sa tête. Mais le portier de l'équipe de France veillait encore au grain. Il se montrait encore précieux et affichait beaucoup d'assurance sur un coup franc de Gourcuff qu'il repoussait des deux poings. Et en plus, Lloris avait de la chance. Sur la reprise de Wendel, il était complètement battu mais il fut sauvé par sa barre transversale. Mis en confiance, les joueurs de Claude Puel accéléraient encore et sur une nouvelle montée d'Aly Cissokho, côté gauche, Mathieu Chalmé mettait la main en opposition à la frappe du latéral de l'OL. Pénalty ! Que Lisandro Lopez se chargeait de transformer (77e).

L'Argentin inscrivait un doublé et permettait à son équipe de s'octroyer une marge un peu plus confortable. Dans la foulée, Sidney Govou manquait une occasion énorme de creuser un écart probablement décisif. La reprise de l'attaquant, qui venait de remplacer Bastos, passait à gauche du but bordelais. Govou n'aura pas l'occasion de poser son empreinte sur le match retour. Après un nouveau carton jaune, il sera suspendu au stade Chaban-Delmas. Les Lyonnais ne pourront pas non plus compter sur leur force de frappe, Lisandro Lopez, lui aussi averti. Les Girondins doivent en avoir conscience et se dire que ce n'est pas fini.