UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Frey croit au collectif

Sébastien Frey a affirmé à UEFA.com que la Fiorentina était motivée pour renverser la vapeur après sa défaite 2-1 en 8e de finale aller face au Bayern Munich. Le Français compte sur le collectif des Italiens, mardi.

Sébastien Frey est satisfait du côté collectif de la Fiorentina
Sébastien Frey est satisfait du côté collectif de la Fiorentina ©Getty Images

Sébastien Frey affirme que le jeu collectif peut battre les individualités, mardi, lorsque l'ACF Fiorentina accueille le FC Bayern München en 8e de finale retour de l'UEFA Champions League, après sa défaite 2-1 à l'aller.

Si la Viola a été sérieuse au Fußball Arena München à l'aller, elle s'est inclinée en raison d'un but de Miroslav Klose en fin de rencontre après avoir disputé les 17 dernières minutes à dix suite à l'expulsion de Massimo Gobbi. Si le club de Serie A parvenait à répéter sa prestation, le gardien français pense que la Fiorentina peut se qualifier pour les quarts de finale.

"Le Bayern a d'excellentes individualités mais nous, on a une excellente équipe", affirmait Frey sur UEFA.com. "On a montré que même quand on est censé être inférieurs sur le papier, on peut se sortir de situations impossibles. Donc on doit essayer de répéter les mêmes prestations, être compacts et solidaires."

La Fiorentina a effectivement prouvé qu'elle en était capable en s'offrant la première place du Groupe E après cinq victoires, dont face à l'Olympique Lyonnais et au Liverpool FC. "Celle contre Liverpool, à Liverpool, est un match que les supporteurs de Florence se souviennent vraiment", continue Frey.

"Pas seulement parce qu'on a battu Liverpool (2-1)mais en raison de la prestation. C'était une soirée magique. C'était génial, c'est là qu'on a compris que rien n'est impossible dans le football. On a montré que, parce qu'on joue collectif, on était bien plus fort qu'eux."

Le gardien de 29 ans conçoit tout de même qu'il sera difficile d'arrêter son compatriote Franck Ribéry, et Arjen Robben. "Le Bayern est une grande équipe", dit-il. "Au match là-bas, Robben a été excellent, c'est lui qui est ressorti du lot. Mais je ne peux pas ne pas mentionner mon ami et compatriote Ribéry. Il est d'un autre niveau et il a besoin d'être surveillé à chaque instant."

En revanche, le but inscrit à l'extérieur par Per Krøldrup et le soutien des supporteurs rendent Frey optimiste. "C'est important d'avoir marqué à l'extérieur, ça nous donne espoir. Si on livre le même genre de prestations que là-bas, c'est sûr qu'on va réussir quelque chose."

Quel que soit le résultat, toutefois, Frey considère la saison 2009/10 de la Viola comme un succès. "Cette année, on a l'impression d'avoir fait un pas en avant avec ce qu'on a accompli", dit-il. "C'est déjà une grande victoire pour la Fiorentina. Mais ça ne nous dérangerait pas de continuer quand même."