Le Barça bousculé à Stuttgart

VfB Stuttgart 1-1 FC Barcelona
Cacau a ouvert le score pour Stuttgart en première période, mais Zlatan Ibrahimović a égalisé au retour des vestiaires.

Le Barça bousculé à Stuttgart
Le Barça bousculé à Stuttgart ©UEFA.com

Le VfB Stuttgart s'est montré très coriace face au FC Barcelona mais n'est pas parvenu à prendre l'avantage avant le match retour des 8es de finale de l'UEFA Champions League au Camp Nou.

C'est Barcelone qui dominait les débats en début de rencontre, et Stuttgart répondait prudemment, laissant venir et cherchant les contres. Et cette tactique était tout près de payer lorsque Lionel Messi glissait dans la surface de Stuttgart au bout de cinq minutes. Le contre se développait rapidement, mais Timo Gebhart butait sur Victor Valdés.

La confiance s'accentuait dans les rangs de Stuttgart, poussé par la VfB Arena, et Cristian Molinaro multipliait les centres de la gauche. C'est pourtant de la droite que venait le premier but du match. À la 25e minute,  Gebhart centrait au deuxième poteau, et Cacau surgissait pour marquer de la tête. Déjà auteur d'un quadruplé samedi en championnat face au FC Köln, le Brésilien continuait d'être dangereux. Par deux fois, le remuant attaquant s'infiltrait dans la surface mais échouait devant Valdés.

Jens Lehmann pouvait ensuite remercier son poteau sur une frappe de loin de Messi, et Stuttgart ne relâchait pas son emprise sur le jeu à l'approche de la mi-temps. Christian Träsch et Pavel Pogrebnyak manquaient ensuite deux belles occasions d'accroître l'avance des Allemands.

Ces derniers pourront regretter ces occasions manquées puisqu'au retour des vestiaires, Zlatan Ibrahimović égalisait. La première tentative du Suédois sur une tête de Gerard Piqué repoussée était joliment bloquée par Lehmann, mais l'expérimenté portier allemand était impuissant face au grand attaquant catalan qui suivait bien. Messi adressait un nouveau centre dangereux quelques instants plus tard, mais Stuttgart restait positif, et passait près du deuxième but lorsque Sami Khedira ne trouvait pas le cadre sur une passe de Cacau.

Molinaro continuait à lancer les assauts de Stuttgart dans les derniers instants, et était presque récompensé sur une de ses chevauchées le long de la ligne. Mais le centre de l'Italien passait hors de portée de Cacau dans l'axe. Le score ne bougeait plus et malgré une tâche qui s'annonce difficile dans trois semaines, les hommes de Christian Gross peuvent être fiers de leur prestation.