UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Le Real chute encore à Lyon

Olympique Lyonnais 1-0 Real Madrid CF
Le but de Jean II Makoun à la 47e minute a ouvert la porte d'un bel exploit pour les Français.

Jean II Makoun a été le héros lyonnais mardi soir
Jean II Makoun a été le héros lyonnais mardi soir ©Getty Images

Le but de Jean II Makoun à la 47e minute a ouvert la porte d'un bel exploit pour l'Olympique Lyonnais, qui a réalisé un match plein, en 8e de finale aller de l'UEFA Champions League, face au Real Madrid CF.

Sans aucun doute, tous les Lyonnais auraient signé pour une troisième victoire de rang à domicile contre le club le plus titré de l'histoire de la compétition. La Champions League a aux Français offert un supplément de caractère et de talent.

Du talent, Jean II Makoun en a fait preuve pour inscrire l'unique but du match, en tout début de deuxième période (47e minute). Pourtant peu en vue jusque-là, le milieu camerounais décochait une frappe des vingt mètres qui se logeait dans la lucarne d'un Iker Casillas impuissant sur ce coup-là (1-0).

Un avantage que les Lyonnais auraient pu (auraient dû) accroître. Lisandro Lopez (58e) puis Aly Cissokho (62e) se présentaient en position favorable devant Casillas mais l'un croisait trop sa frappe, l'autre butait sur le gardien ibère.

Mais cette victoire est méritée au vu d'une première période vivante au cours de laquelle Lyon laissait la meilleure impression. Les Lyonnais avaient moins disposé du ballon (42% contre 58%), mais en nombre de frappes, ils menaient 10 tirs à 1 à la pause (une tentative contrée d'Esteban Granero sans danger pour Hugo Lloris). Les Madrilènes misaient avant tout sur les coups de génie de Cristiano Ronaldo ou de Kaká mais collectivement, ils ne montraient pas grand-chose.

Les hommes de Manuel Pellegrini semblaient en plein doute, incapables de trouver la solution. Il fallait attendre l'heure de jeu et une frappe détournée de Ronaldo pour voir le Real se montrer dangereux. Mais Lloris s'interposait parfaitement. Le gardien lyonnais était encore impeccable devant Gonzalo Higuain (63e). Petit à petit, le Real Madrid, avec la rentrée de Karim Benzema, applaudi par Gerland (64e), augmentait sa pression et Lyon reculait : occasion de Ronaldo (76e), frappe de Benzema (77e),  Cissokho tout près du but contre son camp (85e), nouvelle tentative de Ronaldo (90e). Mais Lyon a tenu.

Contrairement à 2008 (contre Manchester United FC 1-1) et 2009 (FC Barcelona 1-1), Lyon a su préserver son avance au tableau d'affichage, lors du match aller. L'ancien champion de France a donc toutes ses chances le 10 mars prochain au stade Santiago Bernabeu pour retrouver les quarts de finale. D'autant que le Real devra faire sans Marcelo ni Xabi Alonso, suspendus.