Gross lutte contre l'histoire

Le VfB Stuttgart pourrait passer une soirée difficile lors de son 8e de finale aller contre le Barça, tenant du titre, l'entraîneur des Souabes Christian Gross étant bien placé pour le savoir.

Le coach du VfB Stuttgart Christian Gross espère ne pas subir les foudres du FC Barcelona une deuxième fois lors du match aller des 8es de finale de l'UEFA Champions League.

• Gross a vu Stuttgart se qualifier pour les 8es de finale grâce à une victoire 3-1 face au FC Unirea Urziceni à l'occasion de son premier match à la tête de l'équipe en décembre. Mais battre Barcelone devrait être plus difficile, et le Suisse en sait quelque chose depuis une défaite 5-0 face au Barça alors qu'il entraînait le FC Basel 1893 la saison dernière.

• La motivation de Stuttgart va être importante, et tout spécialement pour le milieu de terrain Aleksandr Hleb, prêté par le club catalan, mais les Allemands sont sans aucun doute les outsiders de ce match. Vainqueur du Groupe F, Barcelone n'a pas perdu depuis neuf matches à l'extérieur en UEFA Champions League. Cela fait six matches que les Catalans n'ont pas perdu en Allemagne, alors une qualification de Stuttgart pour son premier quart de finale européen depuis 1998 serait une énorme surprise.

Précédents
• Barcelone s'est imposé à domicile et à l'extérieur face à Stuttgart lors de la phase de groupes de l'UEFA Champions League 2007/08.

• Les Catalans s'étaient imposés 2-0 à l'aller en Allemagne le 2 octobre 2007 (buts de Carles Puyol 53e et Lionel Messi 67e).

• Composition des équipes ce soir-là à la VfB Arena :
Stuttgart : Schäfer, Osorio (Marica 63e), Tasci, Meira, Boka, Pardo, Hilbert, Farnerud (Magnin 76e), Khedira (Meissner 76e), Gomez, Cacau.
Barcelone : Valdés, Oleguer, Thuram, Márquez (Puyol 7e ; Sylvinho 64e), Abidal, Iniesta, Xavi, Deco, Messi, Henry, Ronaldinho (Bojan 27e).

• Stuttgart marquait en premier au retour le 12 décembre. Antonio Da Silva ouvrait ainsi le score à la 3e minute, mais Barcelone répondait et s'imposait 3-1 grâce à des buts de Giovani Dos Santos (36e), Samuel Eto'o (57e) et Ronaldinho (67e). Barcelone remportait le groupe, Stuttgart terminait à la dernière place.

Repères
• Stuttgart espère faire mieux que contre Séville en phase de groupes puisque les Allemands se sont inclinés 3-1 à domicile le 20 octobre, Élson sauvant l'honneur en fin de match, avant de faire match nul 1-1 en Espagne le 4 novembre grâce à l'égalisation de Zdravko Kuzmanović à la 79e minute.

• Stuttgart avait déjà joué à Séville lors de la phase de groupe de la Coupe UEFA 2008/09, s'inclinant sur le score de 2-0.

• Stuttgart n'a remporté qu'un seul de ses onze derniers matches face à une équipe espagnole, un succès 1-0 à domicile face à la Real Sociedad de Fútbol en quarts de finale aller de la Coupe UEFA 1988/89. C'était sa première rencontre avec une équipe de Liga, et les Allemands s'étaient qualifiés aux tirs au but après avoir perdu le match retour sur le même score.

• Barcelone a un bon bilan en Allemagne (4 victoires et 2 nuls lors de ses six derniers déplacements). Sa dernière visite en Allemagne remonte au quart de finale retour face au FC Bayern München (1-1, victoire 5-1 au score cumulé).

• Barcelone a un bilan de quatre victoires et cinq nuls en déplacement en UEFA Champions League depuis sa dernière défaite (demi-finale 2007/08 au Manchester United FC).

On se connaît ?
• Humiliée 5-0 chez elle contre Barcelone la saison dernière en phase de groupes, l'équipe de Bâle dirigée par Gross s'était quelque peu refaite en allant chercher le nul 1-1 au Camp Nou.

• Le bilan général de l'entraîneur de Stuttgart en compétition contre des équipes espagnoles, qui date de sa période aux commandes de Bâle et, avant cela, à la tête du Grasshopper-Club, affiche 1 victoire, 2 nuls et 5 défaites. L'unique victoire a été obtenue contre le RC Deportivo La Coruña lors de la deuxième phase de groupes de l'édition 2002/03 (1-0 en Suisse).

• Les quatre premières apparitions du coach de Barcelone Josep Guardiola en tant que joueur dans la compétition interclubs phare en Europe ont eu lieu contre deux adversaires allemands, le FC Hansa Rostock et le FC Kaiserslautern, à l'automne 1991 – Barcelone, vainqueur de l'épreuve cette saison-là, avait remporté ses deux matches à domicile, mais avait perdu les deux à l'extérieur.

• Le milieu de Stuttgart Hleb pourrait être aligné contre le club avec lequel il est sous contrat. Le Bélarusse a été prêté à Stuttgart par Barcelone l'été dernier pour toute la saison, après avoir joué 19 matches de championnat pour l'équipe catalane en 2008/09.

• Hleb et le gardien de Stuttgart Jens Lehmann figuraient dans l'équipe de l'Arsenal FC battue en finale de l'UEFA Champions League 2006 par Barcelone, tout comme l'actuel attaquant des Blaugrana Thierry Henry. Lehman avait été particulièrement malheureux à cette occasion en devenant le premier joueur expulsé dans une finale de Coupe d'Europe des clubs champions après avoir fauché Samuel Eto'o à la 18e minute.

• Lehmann figurait dans l'équipe d'Allemagne qui avait perdu la finale de l'UEFA EURO 2008 contre l'Espagne. Les Barcelonais Xavi Hernández, Andrés Iniesta et Carles Puyol étaient dans le camp adverse.

• Le joueur de Stuttgart Pavel Pogrebnyak avait offert à son ancien club du FC Zenit St. Petersburg la qualification au nombre de buts marqués à l'extérieur contre le Villarreal CF en 16es de finale de la Coupe UEFA en 2007/08. Il avait inscrit le seul but de la victoire 1-0 du Zenit à domicile, avant de trouver une nouvelle fois le chemin des filets lors de la défaite 2-1 au match retour subie par le futur vainqueur de la compétition.

• Le défenseur Khalid Boulahrouz a fait six apparitions sous le maillot de Séville lors de son prêt en Espagne pendant la saison 2007/08. Boulahrouz avait auparavant fait partie de l'équipe du Chelsea FC qui l'avait emporté 1-0 à domicile et avait fait match nul 2-2 à l'extérieur contre Barcelone lors de la phase de groupes de l'UEFA Champions League 2006/07.