UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Renaissance romaine, décadence londonienne

AS Roma 3-1 Chelsea FC
En battant nettement le leader du Groupe A, la Roma a créé l'une des surprises de la soirée. Moribonds en Serie A, les Giallorossi remontent.

Renaissance romaine, décadence londonienne
Renaissance romaine, décadence londonienne ©Getty Images

En battant nettement le leader du Groupe A du Chelsea FC, la Roma a créé l'une des surprises de la 4e journée de l'UEFA Champions League. Moribonds en Serie A, les Giallorossi remontent à la deuxième place.

Monde à l'envers
Après quatre défaites de rang, les vice-champions d'Italie ont réalisé le match parfait face au finaliste 2007/08 qui est passé à côté du sien. Les Blues sont pourtant leaders de la Premier League alors que la Roma débutait la rencontre en tant que dernier non-relégable en Campionato.

Deux tirs de Lampard
Ce classement qui plaçait l'entraîneur Luciano Spalletti sur un siège éjectable, Mirko Vučinić, qui allait faire parler de lui un peu plus tard, n'était pas loin de le faire oublier d'entrée en adressant une reprise de volée en forme de lob au-dessus de Petr Čech, mais aussi au-dessus de la barre (14e). La réponse venait de Frank Lampard qui obligeait Doni à deux plongeons dans la pelouse détrempée du stade Olympique (24e, 30e).

Panucci passe par là
On se disait alors que Chelsea pourrait assurer sa qualification ce soir. Mais Christian Panucci, le latéral gauche volant du club de la capitale italienne, se retrouvait seul au point de penalty pour pousser dans le but londonien, un centre en retrait de la droite de Cicinho (1-0, 34e). Privée de Ricardo Carvalho et Ashley Cole, la défense de Chelsea, pourtant la plus imperméable de la Premier League (4 buts) et de la Champions League (0 but avant ce match), donnait quelques signes de nervosité.

Vučinić pour le doublé
Cette tendance se confirmait au début de la seconde période quand, pour sa première incursion dans le camp anglais, la Roma allait à dame. Matteo Brighi servait Vučinić d'une passe courte et le Monténégrin, de l'entrée de la surface, avait tout le temps de placer une frappe à mi-hauteur (2-0, 48e). Le crâne luisant de Spalletti s'ornait d'un immense sourire lorsque son attaquant complétait un doublé dix minutes plus tard.

Réduction du score
Cette fois, Vučinić chipait le ballon à John Obi Mikel dans le camp de Chelsea, effectuait sur la gauche une course de 70 m et battait facilement Čech (3-0, 58e). Tandis que Francesco Totti quittait le terrain sous une pluie d'applaudissements, Didier Drogba faisait son entrée pour un renversement de situation bien hypothétique malgré la réduction du score signée Terry en deux temps, sur un centre de Deco (3-1, 75e). Les jeux étaient faits, à quelques minutes de la fin, quand le meneur portugais était expulsé pour un second carton jaune.