UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Steaua et Lyon en quête de victoire

Après ses deux matches nuls dans le Groupe F, l'Olympique Lyonnais se déplace chez le FC Steaua Bucureşti, qui ne compte qu'un point, en quête d'une victoire pour véritablement lancer sa campagne.

Robinson Zapata (Steaua Bucarest) espère ne pas avoir trop de travail face à l'OL
Robinson Zapata (Steaua Bucarest) espère ne pas avoir trop de travail face à l'OL ©Getty Images

Trois des quatre rencontres du Groupe F se sont achevées par un résultat nul : rien n'est donc fait dans cette poule où tous les clubs ont encore leur chance de qualification. Le FC Steaua Bucureşti, seule équipe battue, sait qu'elle a grillé un joker au moment d'accueillir l'Olympique Lyonnais, qui visera la victoire au stade Steaua.

• Le match nul 0-0 rapporté de son déplacement chez l'ACF Fiorentina il y a trois semaines représente un résultat encourageant pour le club roumain, après sa défaite concédée à domicile face au FC Bayern München lors de la 1re journée. Les Italiens ont gâché plusieurs occasions, alors que le Steaua était récompensé de sa détermination défensive par son premier point dans la compétition. Face au Bayern, le but de Daniel Van Buyten inscrit de la tête en début de match avait mis l'équipe de Marius Lăcătuş dans une position difficile, de laquelle elle n'était pas parvenue à se sortir.

• Avec un point en deux matches, le Steaua fait mieux que la saison passée, où il avait débuté par une défaite chez le SK Slavia Praha et un revers à domicile contre l'Arsenal FC. Les champions d'Europe 1986 possèdent des statistiques décevantes en UEFA Champions League : en trente-deux matches de phase de groupes, au cours de cinq saisons, ils ont seulement enregistré quatre victoires. Seules deux ont été acquises à domicile, toutes deux sur le score de 1-0 : face au Rangers FC en 1995/96, et contre le RTS Widzew Lódz la saison suivante.

• De son côté, l'OL possède un point de plus que le Steaua, après avoir fait match nul lors de ses deux premières rencontres. Le septuple champion de France semblait voué à la défaite à la 1re journée, après avoir concédé deux buts à la Fiorentina, qui menait 2-0 à 17 minutes de la fin. Mais les deux réalisations de Frédéric Piquionne et Karim Benzema permettaient aux Gones d'arracher le point du nul. Scénario inverse en Bavière le 30 septembre : les Lyonnais avaient ouvert le score grâce à un coup franc de Juninho dévié par Martín Demichelis, avant de devoir se résoudre au match nul 1-1 face au Bayern.

• Le Steaua et l'OL se sont rencontrés en phase de groupes de l'UEFA Champions League il y a deux saisons, avec une confortable victoire 3-0 des Lyonnais à Bucarest. Fred avait ouvert les festivités deux minutes avant la pause, avant que Tiago et Benzema ne fassent trembler les filets en seconde période.

• Voici la composition des deux équipes pour ce match du 26 septembre 2006 :
Steaua : Carlos Fernandes, Dorin Goian, Valentin Badea, Nicolae Dică, Gabriel Bostina (Daniel Oprita), Mihai Neşu, Bănel Nicoliţă, Petre Marin, Florin Lovin (Cyril Théreau), Sorin Paraschiv (Ovidiu Petre), Sorin Ghionea.
Lyon : Grégory Coupet, François Clerc, Cris, Patrick Müller, Juninho Pernambucano, Florent Malouda, Fred (Karim Benzema), Eric Abidal (Anthony Réveillère), Tiago (Kim Källström), Sylvain Wiltord, Jérémy Toulalan.

• Le match retour du 6 décembre 2006 s'était achevé sur le score de 1-1. Les pensionnaires du stade de Gerland étaient déjà assurés de terminer premiers de leur groupe, alors que le Steaua était certain de décrocher la troisième place, indépendamment du résultat. Nicolae Dică ouvrait la marque dès la deuxième minute pour les visiteurs, mais Alou Diarra parvenait à égaliser à dix minutes du coup de sifflet final.

• Ce soir-là, les équipes étaient les suivantes :
Lyon : Grégory Coupet, Patrick Müller, Claudio Caçapa, Kim Källström, John Carew (Sylvain Wiltord), Anthony Réveillère, Sidney Govou (Loïc Remy), Alou Diarra, Hatem Ben Arfa, Tiago (Jérémy Toulalan), Jérémy Berthod.
Steaua : Cornel Cernea, Dorin Goian, Mirel Rădoi (Ovidiu Petre), Nicolae Dică, Vasilica Cristocea (Daniel Oprita), Bănel Nicoliţă, Petre Marin, Cyril Théreau (Valentin Badea), Sorin Paraschiv, Sorin Ghionea, Stelian Stancu.

• Avant la victoire lyonnaise, le Steaua avait enchaîné quatre succès consécutifs face à des visiteurs français. Vainqueurs du RC Lens 4-0 en phase de groupes de la Coupe UEFA 2005/06 (dont ils allaient atteindre les demi-finales), les Roumains avaient déjà disposé à domicile du SC Bastia, du Paris Saint-Germain FC et de l'AS Monaco FC, qui avait quitté Bucarest sans inscrire le moindre but.

• Sur ses neuf réceptions de clubs français, le Steaua compte cinq victoires et trois défaites. Plus inquiétant pour l'équipe roumaine, qui se prépare à affronter l'OL à domicile puis à l'extérieur en l'espace de 16 jours, elle ne compte qu'un seul succès sur un adversaire français en huit tentatives lors de rencontres au format aller-retour.

• Les deux rencontres en 2006/07 étaient les premières entre les deux équipes, et seulement la deuxième confrontation de l'OL avec un club roumain. En 1997, les Lyonnais s'étaient imposés 2-1 face à l'AFC Rapid Bucureşti, dans un match de Coupe UEFA Intertoto disputé à Bucarest.

• A l'UEFA EURO 2008™, Jérémy Toulalan et Benzema ont joué avec la France contre une équipe de Roumanie qui alignait Mirel Rădoi, Dorin Goian et Bănel Nicoliţă. Le trio du Steaua a également affronté un autre joueur de l'OL, Fabio Grosso, en rencontrant l'Italie.

• Dans l'autre match de la 3e journée du Groupe F, le Bayern accueille la Fiorentina.