Kaunas a besoin d'un miracle

José Couceiro ne fait aucune prophétie avant d'affronter Aalborg , se contentant d'un "je ne suis pas Jésus Christ même si j'ai les mêmes initiales".

José Couceiro ne fait aucune prophétie alors que FBK Kaunas tentera de combler son déficit après une défaite 2-0 contre l'Aalborg BK : "Je ne suis pas Jésus Christ même si j'ai les mêmes initiales".

Elimination des Rangers
Les Lituaniens créaient l'une des plus grosses surprises de l'histoire de l'UEFA Champions League en éliminant le Rangers FC au deuxième tour de qualification. Mais leurs espoirs d'atteindre la phase de groupes se sont amenuisés après la défaite face à l'AaB au Danemark la semaine dernière. La revanche a lieu à Kaunas mercredi. L'ancien entraîneur du FC Porto et de l'équipe du Portugal des moins de 21 ans a fait des merveilles depuis son arrivée en Lituanie en comblant les lacunes tactiques de son équipe. Il avoue cependant qu'une place en phase de groupes pourrait être trop difficile pour Kaunas. "Je ne suis pas Jésus Christ même si j'ai les mêmes initiales", plaisantait l'entraîneur de 45 ans.

Sélectionneur national
Il n'est peut-être pas le fils de Dieu mais Couceiro est considéré comme le messie dans la nation balte. La Fédération lituanienne de football, éblouie par ses prouesses avec Kaunas, l'a nommé sélectionneur de l'équipe nationale pour remplacer Algimantas Liubinskas, parti s'échauffer dans le monde de la politique. "La Lituanie compte beaucoup de joueurs de qualité", explique Couceiro, le premier sélectionneur étranger du pays depuis son adhésion à l'UEFA en 1992. "Ce sera intéressant de travailler avec eux." Il entraîne déjà bon nombre des meilleurs joueurs nationaux à Kaunas qui conserve la tête d'A Lyga à égalité de points avec le FK Sūduva et le FK Ekranas.

"Confiance des joueurs"
"Je n'ai jamais travaillé sous l'aile d'un entraîneur d'une telle qualité", affirme le vice-capitaine de Kaunas, Nerijus Radžius. "Il a tout de suite gagné la confiance des joueurs." Couceiro doit maintenant leur faire croire qu'ils peuvent se remettre de la défaite face à l'AaB. "Nous avons mal joué et nous avons obtenu un mauvais résultat", affirmait-il à propos du match aller. "Mais rien n'est perdu. Nous avons encore une chance de nous qualifier pour la phase de groupes."