Victoire "impérative" pour le Barça

Selon Frank Rijkaard, la victoire à domicile est impérative pour Barcelone, mais le match sera "un test intéressant".

Selon Frank Rijkaard, le Barça "doit absolument gagner" mercredi soir
Selon Frank Rijkaard, le Barça "doit absolument gagner" mercredi soir ©Getty Images

Pour son dernier déplacement au Camp Nou, le Manchester United FC a accompli un véritable miracle pour remporter la finale de l'UEFA Champions League à l'ultime seconde contre le FC Bayern München. United complétait ainsi un triplé resté célèbre. Mais ce mercredi, neuf ans après, le FC Barcelona ne pourra pas laisser l'équipe de Sir Alex Ferguson remporter la victoire dans la capitale catalane pour le match aller d'une demi-finale qui s'annonce très disputée.

Force à domicile
Comme Manchester, le Barça est encore invaincu dans la compétition cette saison. L'histoire veut que les Blaugranas soient redoutables dans leur stade de 98 000 places. Leur campagne actuelle a produit cinq victoires à domicile, pour un score total de 10-1. Ils n'ont perdu qu'un seul de leurs 14 matches contre des clubs anglais en Coupe des clubs champions européens au Camp Nou. Et contre Manchester, le Barça a remporté deux victoires à domicile 2-0 et 4-0, ainsi qu'un nul 3-3 lors de la saison 1998/99, qui a vu le sacre des Mancuniens. Mais trois des quatre dernières éliminations de Barcelone en Champions League – contre le Real Madrid CF en 2002, la Juventus en 2003 et le Liverpool FC en 2007 – ont été en partie causées par des défaites au Camp Nou.

Avertissement de Rijkaard
L'entraîneur blaugrana, Frank Rijkaard, déclarait : "Je regarde les statistiques comme des statistiques brutes, mais c'est vrai que quand on aspire à gagner au plus haut niveau, on doit absolument gagner ses matches à domicile." Le Néerlandais a ajouté à propos de ses visiteurs : "United nous offre un test intéressant, parce qu'ils jouent dans le style anglais dans leur championnat, et ils jouent aussi très bien. Mais ils ont des grands joueurs qui sont capables de s'adapter aux exigences différentes de la compétition européenne."

Respect
Rijkaard est sous pression après une campagne difficile. Mais il reconnaît que son homologue de Manchester a évolué dans l'environnement le plus exigeant pendant plus de 20 ans. "Je n'aime pas parler du 'meilleur du monde', mais Sir Alex mérite sans aucun doute ce statut. Pour moi, il est l'emblème du football."

Blessures et suspension
Carles Puyol est sous le coup d'une suspension. Mais Lionel Messi est de retour plus tôt que prévu de son claquage. Rafael Márquez et Andrés Iniesta, victimes respectivement de problèmes au pied et au genou ces dernières semaines, devraient également être titulaires. La température de Thierry Henry a baissé. Le Français, qui a manqué deux séances d'entraînement, ne sera vraisemblablement pas titulaire, mais il est apte à jouer.

Garder la balle
Sir Alex établit un lien direct entre la leçon apprise lorsque Barcelone a battu Manchester 4-0 lors de la phase de groupes 1994/95, et l'ascension européenne de son équipe actuelle. "Ce soir-là, nous avons appris très précisément combien il est important d'avoir la balle et de garder la possession", avoue l'Ecossais. "Contre l'[AS] Roma [en quarts de finale aller] en Italie, nous avons très bien su garder la balle, et c'était important. Nous avons bien retenu la leçon."

Football spectacle
Mais que personne ne doute de l'intention des Mancuniens d'attaquer leurs adversaires avec toute leur énergie. "Ça aurait été la plus séduisante des finales, parce que ces deux grandes équipes partagent une idée sur la façon de jouer au football. La Premier League s'est améliorée en qualité et en intensité ces derniers temps. Mais les matches de haut niveau comme celui-ci se gagnent avec du bon sens et de la technique." Wayne Rooney est remis d'une contusion à la hanche et sera sans doute aligné aux côtés de Cristiano Ronaldo et de Ji-Sung Park.