UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Kuranyi fier, Schalke solidaire

Kevin Kuranyi est fier de voir Schalke atteindre son premier quart de finale et reconnais que Porto a "mieux joué" mercredi.

Kuranyi fier, Schalke solidaire
Kuranyi fier, Schalke solidaire ©Getty Images

Kevin Kuranyi estime que c'est lors du 8e aller à Gelsenkirchen que le FC Schalke 04 a bâti sa qualification pour les quarts de finale de l'UEFA Champions League, obtenue aux tirs au but sur la pelouse du FC Porto.

Avantage
Kuranyi avait marqué d'entrée à Gelsenkirchen pour offrir l'avantage aux Allemands avant le périlleux déplacement à l'Estádio do Dragão. Malgré le but de Lisandro, Schalke a résisté à la pression du champion du Portugal et a remporté la loterie des tirs au but. "On a fait un bon match à l'aller, où on a réussi à s'imposer 1-0", a-t-il indiqué sur uefa.com. "On savait qu'il serait difficile de défendre notre avantage mais on est restés solidaires, on s'est battus et on est heureux de passer."

Retranchements
L'international allemand, qui a inscrit la bagatelle de 18 buts sur le front européen, reconnaît que son équipe a été poussée dans ses derniers retranchements par les Lusitaniens. "Porto a été très bon. Ils ont mieux joué que nous, ce soir, mais la réussite a choisi notre camp, tant mieux pour nous."

"Une pression énorme"
Son capitaine Marcelo Bordon abondait dans son sens. "Ils ont d'excellents joueurs, aux qualités variées, il est difficile d'en ressortir un seul", a expliqué le Brésilien, qui admettait que la soirée avait été difficile pour la défense de Schalke. "Ils nous ont mis une pression énorme, et c'était rageant de craquer à la 86e minute. C'est dur de ne faire que défendre pendant plus d'une heure, c'est dangereux de vouloir défendre un avantage aussi maigre. Mais l'important, c'est d'être passé."

Un gardien en état de grâce
Rafinha avait une pensée pour son gardien Manuel Neuer, auteur de plusieurs parades salutaires, ansi que de deux arrêts lors de la séance fatidique. "Bravo à lui, il a fait un grand match", a clamé le jeune arrière droit. "On fait partie des huit dernières équipes, on a un coup à jouer. Tout le monde peut atteindre la finale."